Kitsch et belles Philippines – Notre film

Oh ça date… Cela fait bientôt un an et demi que nous étions aux Philippines. Mais doucement nous faisons un film pour les pays que nous avons découverts. Des magnifiques terrasses vertes de l’île de Luzon, aux plages noires et blanches de Camiguin, en passant par les Chocolate Hills de Bohol, notre film sur les kitsch et belles Philippines ! C’est marrant parce qu’au début on ne maîtrisait pas trop la vidéo sur notre appareil photo, alors on utilisait pas mal la Go Pro. L’image est donc moins jolie, mais avec la Go Pro, en tout cas, on est au coeur des évènements. Sur une pirogue avec un pêcheur de coquillages, dans un jeepney, sous la pluie… Vous voulez en…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

El Desierto de la Tatacoa – Des étoiles dans la nuit

Le desierto de la Tatacoa est un lieu beau, un peu perdu, à l’est de Bogota. Un désert qui n’en est pas vraiment un. C’est en fait une forêt tropicale asséchée, que l’érosion a modelé un peu comme les cheminées de fée de l’Ouest Américain. Des cactus, des chèvres et des montagnes rouges… Perdus Pour aller au désert de la Tatacoa, il faut le vouloir. Plusieurs heures de bus depuis Bogota, de l’attente, et une jeep qui s’enfonce sur des routes un peu perdues, au milieu de paysages déserts, baignés dans une lumière crépusculaire. Nous arrivons à Villavieja, un petit village, avec son église typique, et deux, trois comedores. Pas plus. Les habitants profitent de la fraîcheur et de la…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Les palmiers de la vallée de Cocora –Colombie

Après être passés par Medellin et ne pas avoir aimé (du coup on n’en parlera pas), nous avons décidé de nous mettre au vert à Salento et découvrir les palmiers de la vallée de Cocora. Salento, patacones et trutas Le gros bus interrégional nous lâche sur l’autoroute que l’on traverse pour prendre un autre bus brinqueballant. Nous partons à l’assaut de la montagne. La fraîcheur de la montagne nous fait du bien, le paysage vert nous plaît, on aime déjà l’endroit. Arrivés à Salento, on fait le tour du village en pente raide pour trouver un lieu où dormir. Finalement, nous atterrissons dans une pension adorablement kitsch et bien tenue. Plus tard, on goûtera la spécialité locale, le patacon avec…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Carthagène des Indes, la belle colombienne

  Nous avons hésité à nous rendre à Carthagène des Indes. Oui, oui… hésité ! En fait, nous arrivions du Mexique où l’on s’était déjà régalé de la visite de beaucoup de villes coloniales et aller jusqu’à la Belle Colombienne nous faisait faire un long détour depuis Palomino. Eh bien, nous aurions fait une erreur de nous priver de ces quelques jours à Cartagena. Chaud, chaud, chaud Tous les voyageurs, croisés en chemin nous avaient prévenu, à Cartagena il fait chaud, très chaud. Il n’y a pas d’air à l’abri des remparts, on est cerné par la mer des Caraïbes mais on ne peut pas se baigner, bref, c’est dur. Cela dit, chanceux comme nous sommes, nous avons eu quelques jours…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Palomino, la plage dans la jungle colombienne

Palomino en Colombie est un lieu magnifique. Une plage face aux vagues de la mer des Caraïbes, dans laquelle se jettent des rivières prenant leur source dans la Sierra Nevada derrière, les plus hautes montagnes côtières au monde. Des perroquets, des écureuils et des crocodiles mènent jusqu’à la communauté kogi, perdue loin de la plage dans la jungle colombienne. Un peu loin de tout Après plusieurs heures de route le long des Caraïbes – dans leur version sauvage et moins carte postale -, à bord d’un bus latino classiquement original, nous arrivons à Palomino ». Des locaux flanqués sur leur mobylette attendent touristes et locaux pour les transporter sur le chemin de terre qui mène jusqu’à la plage. Accompagnés d’une Colombienne…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Bogota, la mauvaise réputation

Nous sommes arrivés à Bogota avec les clichés qu’elle draine. Et résonnent inévitablement à son évocation, la drogue, les cartels, les FARCS… Pourtant c’est autre chose.  C’est bien autre chose. Paris Charles de Gaulle ? Un aéroport moderne, plutôt croquignolet. Des boutiques où le moindre stylo Colombia coûte un bras. C’est ça, nous sommes bien dans un aéroport moderne. Des lignes de bus neuves, qui s’arrêtent à des stations aux portes automatiques. Et une d’entre elles, destinée au transit de l’aéroport, est gratuite. Des passerelles au-dessus des routes, modèle futuriste. Et des agents présents pour conseiller les utilisateurs du réseau. Bref, on arrive à Paris, là ? Le bus roule, et déjà se profilent d’immenses et nombreuses peintures bariolées. Cette ville, réputée…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Un coup de main à Juan au Guatemala !

Juan, dont on vous a déjà parlé, est peintre, catholique et maya. Un soir de procession dans le village, on discute de sa galerie Imox et de ses besoins : un site web ! Tiens, ca faisait longtemps ! 🙂 Un petit coup de main ? Ni une, ni deux, Matthieu prend les premières photos. La peinture de Juan est très colorée, très symbolique aussi. Le monde maya mais aussi la nature et son village sont de grandes sources d’inspirations. Ainsi, un volcan est souvent représenté dans la pupille de ses personnages. Pas n’importe quel volcan, celui d’en face ! En discutant, on comprend qu’il a une forte conscience écologique. « Mère nature » est très représentée. Une forte croyance en la symbolique maya. Le maïs…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire