Nos villes préférées

  •  
  •  
  •  
  •  

    Des villages, nous en avons vus. Des villes, nous en avons fuies. Mais pourtant, il y a des lieux, qui si ils n’avaient pas leur ampleur de ville, ne seraient pas si remarquables. En deux ans de voyage, sans trop les choisir, nous avons débarqué dans des villes que nous avons aimées. Nos villes préférées, les voici. San Cristobal de Las Casas Cette ville du Chiapas dans le Mexique est selon moi le parfait mélange de ce qui existe dans le pays. Coloniale mais populaire, belle et colorée, étirée entre ses rites chamaniques et ses banquiers dynamiques, San Cristobal offre le spectacle vivant de tous les temps. Nous avons aimé marcher dans des ruelles désertes et badigeonnées de dessins rebelles …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Street Art colombien

  •  
  •  
  •  
  •  

    Dans les villes colombienne, les murs sont recouverts de street art. De l’aéroport jusqu’au centre de Bogota, nous avons vu défiler des graffitis, des fresques, et le plus souvent de vraie bonne qualité… Et même sans blaguer, Justin Bieber en est même venu à Bogota pour faire son petit graff…Une semaine seulement après ce qu’un jeune Colombien, lui, ait été tué par la police parce qu’il graffait… Voici ici toutes les photos que nous avons prises du street art colombien.

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Sacrée Colombie !

  •  
  •  
  •  
  •  

    Comme d’habitude, on note les différentes choses qui nous surprennent dans les différents pays que nous découvrons. Et la Colombie, des particularités, des trucs différents, elle en a. Sacrée Colombie ! A Bogota, existent des grandes boîtes transparentes posées dans une rue, surveillées par des gardes dans lesquelles les Colombiens sont invités à se séparer définitivement de leurs armes. On y voit des couteaux essentiellement. La boisson alcoolisée de Colombie est l’Aguardiente. C’est une liqueur anisée à base d’alcool de canne à sucre. Le Panama est une ancienne province colombienne, devenue indépendante en 1903. Il circule de nombreux faux billets en Colombie. Pour les reconnaître, il existe notamment le faire de sentir le relief de certaines parties du billet. Mais surtout, …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

El Desierto de la Tatacoa – Des étoiles dans la nuit

  •  
  •  
  •  
  •  

    Le desierto de la Tatacoa est un lieu beau, un peu perdu, à l’est de Bogota. Un désert qui n’en est pas vraiment un. C’est en fait une forêt tropicale asséchée, que l’érosion a modelé un peu comme les cheminées de fée de l’Ouest Américain. Des cactus, des chèvres et des montagnes rouges… Perdus Pour aller au désert de la Tatacoa, il faut le vouloir. Plusieurs heures de bus depuis Bogota, de l’attente, et une jeep qui s’enfonce sur des routes un peu perdues, au milieu de paysages déserts, baignés dans une lumière crépusculaire. Nous arrivons à Villavieja, un petit village, avec son église typique, et deux, trois comedores. Pas plus. Les habitants profitent de la fraîcheur et de la …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Les palmiers de la vallée de Cocora –Colombie

  •  
  •  
  •  
  •  

    Après être passés par Medellin et ne pas avoir aimé (du coup on n’en parlera pas), nous avons décidé de nous mettre au vert à Salento et découvrir les palmiers de la vallée de Cocora. Salento, patacones et trutas Le gros bus interrégional nous lâche sur l’autoroute que l’on traverse pour prendre un autre bus brinqueballant. Nous partons à l’assaut de la montagne. La fraîcheur de la montagne nous fait du bien, le paysage vert nous plaît, on aime déjà l’endroit. Arrivés à Salento, on fait le tour du village en pente raide pour trouver un lieu où dormir. Finalement, nous atterrissons dans une pension adorablement kitsch et bien tenue. Plus tard, on goûtera la spécialité locale, le patacon avec …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Carthagène des Indes, la belle colombienne

  •  
  •  
  •  
  •  

      Nous avons hésité à nous rendre à Carthagène des Indes. Oui, oui… hésité ! En fait, nous arrivions du Mexique où l’on s’était déjà régalé de la visite de beaucoup de villes coloniales et aller jusqu’à la Belle Colombienne nous faisait faire un long détour depuis Palomino. Eh bien, nous aurions fait une erreur de nous priver de ces quelques jours à Cartagena. Chaud, chaud, chaud Tous les voyageurs, croisés en chemin nous avaient prévenu, à Cartagena il fait chaud, très chaud. Il n’y a pas d’air à l’abri des remparts, on est cerné par la mer des Caraïbes mais on ne peut pas se baigner, bref, c’est dur. Cela dit, chanceux comme nous sommes, nous avons eu quelques jours …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Palomino, la plage dans la jungle colombienne

  •  
  •  
  •  
  •  

    Palomino en Colombie est un lieu magnifique. Une plage face aux vagues de la mer des Caraïbes, dans laquelle se jettent des rivières prenant leur source dans la Sierra Nevada derrière, les plus hautes montagnes côtières au monde. Des perroquets, des écureuils et des crocodiles mènent jusqu’à la communauté kogi, perdue loin de la plage dans la jungle colombienne. Un peu loin de tout Après plusieurs heures de route le long des Caraïbes – dans leur version sauvage et moins carte postale -, à bord d’un bus latino classiquement original, nous arrivons à Palomino ». Des locaux flanqués sur leur mobylette attendent touristes et locaux pour les transporter sur le chemin de terre qui mène jusqu’à la plage. Accompagnés d’une Colombienne …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Bogota, la mauvaise réputation

  •  
  •  
  •  
  •  

    Nous sommes arrivés à Bogota avec les clichés qu’elle draine. Et résonnent inévitablement à son évocation, la drogue, les cartels, les FARCS… Pourtant c’est autre chose.  C’est bien autre chose. Paris Charles de Gaulle ? Un aéroport moderne, plutôt croquignolet. Des boutiques où le moindre stylo Colombia coûte un bras. C’est ça, nous sommes bien dans un aéroport moderne. Des lignes de bus neuves, qui s’arrêtent à des stations aux portes automatiques. Et une d’entre elles, destinée au transit de l’aéroport, est gratuite. Des passerelles au-dessus des routes, modèle futuriste. Et des agents présents pour conseiller les utilisateurs du réseau. Bref, on arrive à Paris, là ? Le bus roule, et déjà se profilent d’immenses et nombreuses peintures bariolées. Cette ville, réputée …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Carlos, un phénomène

  •  
  •  
  •  
  •  

    Carlos, nous l’avons rencontré à Bogota. Ce gars français d’origine espagnole, parti de France, il y a 13 ans, vit dans le monde. Ailleurs, comme un nomade. Sorti de la cité, aujourd’hui voyageur solitaire, ce gars généreux, enthousiaste est incroyable. Pour différentes raisons, il n’a pas souhaité qu’on mette de photos de lui. Et ca le représente bien. On a vraiment eu un coup de coeur pour ce mec. Un vrai phénomène. Votre prénom ? Carlos Votre âge ? 31 Où vivez-vous ? En Colombie, à Bogota. Mais je n’ai pas de maison. Je suis SDF dans le bon sens du terme. Ca ne veut pas dire que je suis dans la rue. Le monde est ma maison. Je vis sur …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Nicolas, Moulins, France

  •  
  •  
  •  
  •  

    Portrait d’un français. Nous avons rencontré Nicolas à Bogota, où il débutait son rêve : voyager à l’aventure. Auvergnat, parti pour découvrir l’Amérique du Sud et l’Inde, Nicolas tourne aussi une grande page de sa vie. Il est enthousiaste et très intéressant . Voici son « Comment tu vois la vie ? ». Votre prénom ? Nicolas Votre âge ? 33 Où vivez-vous ? En France, dans l’Allier, à Souvigny. Mais là, je suis en voyage. Je vis en Amérique du Sud. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Quand tu traverses une mer… Avec qui vivez-vous ? Avec mon esprit,mes pensées et ma main droite. J’ai une vie spirituelle très intense. Je me parle à moi-même beaucoup. Quel …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? – Daniela, Bogota, Colombie

  •  
  •  
  •  
  •  

    Aujourd’hui discussion avec une colombienne, Daniela. « Comment tu vois la vie », c’est en effet un entretien composé de plusieurs questions que nous posons aux personnes que nous rencontrons tout au long de notre voyage. Une même trame pour mettre en valeur nos différences, nos complémentarités, nos façons de voir et vivre notre vie. Votre prénom ? Daniela. Votre âge ? 23. Où vivez-vous ? à Montréal au Canada A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Mon humeur change mon appréhension des distances. Avec qui vivez-vous ? Avec mon « chomp » Quel est votre métier ? Gérante de magasin de vêtements. Combien d’heures travaillez-vous par jour ?  8 heures par jour. Que préférez-vous manger ? A Montréal, un steack-purée. En Colombie, …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire