Un coup de main à Juan au Guatemala !

  •  
  •  
  •  
  •  

    Juan, dont on vous a déjà parlé, est peintre, catholique et maya. Un soir de procession dans le village, on discute de sa galerie Imox et de ses besoins : un site web ! Tiens, ca faisait longtemps ! 🙂 Un petit coup de main ? Ni une, ni deux, Matthieu prend les premières photos. La peinture de Juan est très colorée, très symbolique aussi. Le monde maya mais aussi la nature et son village sont de grandes sources d’inspirations. Ainsi, un volcan est souvent représenté dans la pupille de ses personnages. Pas n’importe quel volcan, celui d’en face ! En discutant, on comprend qu’il a une forte conscience écologique. « Mère nature » est très représentée. Une forte croyance en la symbolique maya. Le maïs …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Tikal au Guatemala, un rêve de gamin

  •  
  •  
  •  
  •  

    Tikal au Guatemala est le site maya qui m’a le plus transporté. Ce lieu est plus que tous les autres au cœur d’un environnement exceptionnel. Immersion dans une cité perdue… Nous rentrons dans le site, un peu comme des oies gavées par le prix du tourisme, en nous imaginant avoir tout vu à Palenque et Yaxchilan. Il est 7 heures du matin, il fait encore frais, et nous prenons un premier chemin au milieu de la jungle. Dans les fourrés, bruissent quelques craquements de branches que des petits rongeurs doivent piétiner. Mais au loin, plus fort encore, nous entendons les cris des singes hurleurs. Un cri puissant, grave. Attirés, et guidés par le bruit, nous nous rapprochons avec Eve et …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Mystère et boule au ventre dans le monde maya

  •  
  •  
  •  
  •  

    Cette fois-ici, fini de parler de Sophie Davant, je vous raconte l’atmosphère des cités mayas… Réveillez l’Indiana Jones qui sommeille en vous… Mystère et boule de ventre dans le monde maya… Christophe Colomb n’a pas existé. L’histoire est à refaire.  Passé le décor des Mayas en short, les sites mayas sont, pour certains, envoûtants. Nous avons commencé par Palenque. Au petit matin, dans la lumière rasante qui éblouit un peu, et forme une petite brume, nous avons découvert notre première pyramide adossée à une colline. C’est cette première sensation à l’aube, et sans grand monde, face à cette construction haute et blanche, sur un fond vert, que je retiendrais. Et puis, nous avons rencontré Victor. Un homme d’une soixante dizaine d’années, …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Yucatan, gloire et beauté

  •  
  •  
  •  
  •  

    Depuis le début de notre voyage, j’avais très envie de parvenir dans le monde maya, un monde mystérieux de cités perdues, un univers à explorer. Mais aussi une piscine géante, des plages et des maillots… Yucatan, gloire et beauté ! Sophie Davant égérie de mes samedis Une attirance ancienne, née dans les prémices de l’explosion simultanée de l’URSS et du Club Dorothée. Une autre ère, quoi. Je me rappelle qu’il fallait même pour changer de chaîne, s’extirper du canapé et appuyer sur les grosses touches carrées du poste de télévision. Cette attirance, je la dois, à un duo aussi incongru qu’hallucinogène : Sophie Davant et l’empire du Soleil Levant. Même un duo Jeanne Mas – Charles Pasqua serait plus pâle. Sophie Davant a éclairé …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Le bleu est une couleur chaude – Guatemala, Belize et Mexique

  •  
  •  
  •  
  •  

    El Remate au Guatemala et son lac turquoise. Bacalar au Mexique et sa lagune à sept couleurs. C’est dans ces deux endroits que nous avons passés quelques semaines à contempler du bleu, du bleu, du bleu. Et là bas, le bleu est une couleur chaude. El Remate, c’est un petit village qui encadre la route menant au site maya, le plus connu du Guatemala, Tikal. C’est aussi un village les pieds dans l’eau puisqu’il donne sur un lac dont la fraîcheur est la bienvenue tant il fait chaud. Comme au Lac Atitlan, ici aussi, le niveau d’eau a fortement monté depuis quelques années et les petits pontons en bois sont désormais sous-marins. C’est à cet endroit que nous quittons notre …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Les Mayas ont le wifi – San Juan de la Laguna – Guatemala

  •  
  •  
  •  
  •  

    Au Guatemala, nous avons passé le plus clair de notre temps à San Juan de la Laguna. Ce petit village, peu touristique et à flanc de montagne surplombe le Lac Atitlan. La-bàs, on s’est fait des amis, et on doit vous le dire : les Mayas ont le wifi.. Lac Atitlan : un lieu touristique ? Nous avons séjourné deux fois dans cet endroit où les femmes portent toutes la tenue traditionnelle brodée, où les tuk-tuk venus d’Inde pétaradent, où le café se boit aussi dilué que du thé. Et où on se fait voler ses affaires à l’hôtel. Blague à part, si nous y avons passé deux fois une semaine, c’est bien que nous sommes tombés sous le charme. Le lac Atitlan …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Street Art au Guatemala

  •  
  •  
  •  
  •  

    Dans les petits villages autour du Lac Atitlan, on a trouvé pas mal de fresques, de peintures. Cette fois-ci, nous partageons volontairement tous les types d’images peintes que nous avons vues sur les murs. Certaines ne sont clairement pas de l’art, elles sont politiques, commerciales, mais elles prennent une telle place dans le paysage des villages qu’on le met ici. Voici donc quelques extraits du Street Art au Guatemala.  

Des choses qui font réfléchir au Guatemala

  •  
  •  
  •  
  •  

    Dans les pays que nous visitons, nous notons ce qui nous surprend, ce qui est différent de notre culture française. On regarde des choses qui font sourire, certaines qu’on ne comprend pas, d’autres qui touchent. Des choses qui font réfléchir au Guatemala, en voilà… 70% des Guatémaltèques sont indigènes et ne possèdent que 2% des terres du pays. Les bus publics sont des bus scolaires de seconde main, venant des Etats-Unis ou du Canada. 42,4 % de la population est âgée de 0 à 14 ans et 3,3 % a plus de 65 ans. Les Guatémaltèques de « souche » doivent être nommés « indigènes » et non « indiens » qui pour eux est insultant. Entre amis du même âge, ou personnes de la même fratrie, les gens peuvent …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Ingrid, Guatemala

  •  
  •  
  •  
  •  

    Nous avons rencontré Ingrid à San Juan, au bord du Lac Atitlan. Cette fille enthousiaste et sympa avec qui nous nous sommes liés d’amitié, a répondu à nos questions. Portrait d’une tisserande guatémaltèque. Votre prénom ? Ingrid Laticia Aju Mendoza Votre âge ? 21 ans. Où vivez-vous ? A San Juan de la Laguna au Guatemala.  Je suis née à Patzun Chimaltenango. J’ai grandi ici car c’est c’est ici dont vient ma mère. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Pour moi loin, c’est venir de chez moi jusqu’à ici, le local où je travaille. Avec qui vivez-vous ? Avec ma maman et mon fils, mes petits frères. Je vis avec toute ma famille. Quel est votre …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Jésus a marché sur mon tapis… au Guatemala

  •  
  •  
  •  
  •  

    Parfois rien de mieux qu’une comparaison fine pour éclairer un propos brillant. La semaine sainte est au Guatemala ce qu’est le parfum des phases finales à notre championnat de rugby. L’immanquable, le grand tout. La semaine où on avale la cerise en oubliant le gâteau. Nous avons donc assisté aux phases finales de l’année catholique au Guatemala. Et Jésus a marché sur mon tapis. American Land Première étape : San Juan de la Laguna au bord du lac Atitlan. Le village duquel nous partons en lancha (bateau motorisé) ressemble à un long couloir de vendeurs ambulants. C’est Panajachel. Ici, se bradent les milliers de reproductions artisanales made in China. Des hippies américains tatoués aux dreads aseptisés, voyageurs ou résidents, croisent les …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

De retour…

  •  
  •  
  •  
  •  

    Il y a deux mois, nous nous faisions voler la majorité de notre matériel au Guatemala. Un peu sonnés, sans appareil photo notamment, on avait mis le blog entre parenthèses. On les referme, ça y est, on est de retour… ! Allongez vous monsieur sur le divan, et expliquez moi D’accord. Alors, en fait, le 8 avril, nous revenions à San Juan au Guatemala. Un petit village posé à côté du Lac Attitlan, auquel on accède par bateau, et où nous avions rencontré des personnes adorables. Nous revenions en fait une seconde fois pour passer plus de temps avec eux, et les aider à la création d’un site internet pour Juan, un peintre. Nous étions accompagnés d’un ami, Bruce. On reprend …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

On s’est tout fait voler…

  •  
  •  
  •  
  •  

     Il y a quelques jours, nous nous sommes fait voler quasiment tout notre matériel : appareil photo, tablette, disque dur, etc… C’est un coup dur au moral car c’est dans un village tranquille au Guatemala, où nous revenions avec grand plaisir. C’est aussi un gros coup dur au porte monnaie. On aurait voulu vous partager les 3 belles semaines dans une famille du Nicaragua, du Salvador qui est un pays attachant, du bout du monde, et du Guatemala où malgré cet événement nous rencontrons des personnes accueillantes et chaleureuses. Mais sans matériel, nous sommes aujourd’hui obligés de mettre le site entre parenthèses. On vous embrasse, Eve & Matthieu