Nos villes préférées

  •  
  •  
  •  
  •  

    Des villages, nous en avons vus. Des villes, nous en avons fuies. Mais pourtant, il y a des lieux, qui si ils n’avaient pas leur ampleur de ville, ne seraient pas si remarquables. En deux ans de voyage, sans trop les choisir, nous avons débarqué dans des villes que nous avons aimées. Nos villes préférées, les voici. San Cristobal de Las Casas Cette ville du Chiapas dans le Mexique est selon moi le parfait mélange de ce qui existe dans le pays. Coloniale mais populaire, belle et colorée, étirée entre ses rites chamaniques et ses banquiers dynamiques, San Cristobal offre le spectacle vivant de tous les temps. Nous avons aimé marcher dans des ruelles désertes et badigeonnées de dessins rebelles …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Nos photos du Mexique

  •  
  •  
  •  
  •  

    Des belles villes coloniales aux envoûtants cites mayas, des plages des Caraïbes à la jungle du Chiapas, toutes nos photos du Mexique.

Un accueil à la mexicaine

  •  
  •  
  •  
  •  

    Le Mexique est un pays très beau, diversifié, plein de richesses naturelles et culturelles. Le Mexique c’est aussi un pays ouvert, chaleureux, joyeux…En fait, rien ne vaut les rencontres et l’accueil à la mexicaine. C’est ce qui vous fait voyager le cœur léger, le sourire aux lèvres. C’est ce qui nous donne déjà l’envie d’y revenir. On offre le dîner à l’hôtel C’était à la Laguna Bacalar à l’hôtel « El Nido del Quetzal ». pour être honnête, je n’étais pas ravie d’être dans cet hôtel car je le trouvais un peu cher. 500 mille pesos avec clim et petit déj le tout dans une chambre immense et vraiment jolie. Oui, j’exagère ! Cet hôtel est très sympa d’autant que les filles nous …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Quand on arrive en ville – Mexique

  •  
  •  
  •  
  •  

    « Quand on arrive en ville, les gens changent de trottoir », la la la la la la… Bref, le Mexique, c’est tout de même beaucoup, beaucoup de villes coloniales. On s’est régalé de ces villes colorées à l’ambiance chaude et joyeuse. On commence par l’exception Cancun ! Eh oui, Cancun n’est pas un nom qui inspire beaucoup de beauté. On pense plutôt à l’ambiance bringue, bras musclés, seins bien haut, et successions d’hôtels en béton sur une très belle plage. Mais non, ça n’est pas que ça. C’est aussi une vieille ville, un peu décrépie, qui s’anime en fin de journée autour d’une grande place où s’installent stands de peinture, stands de nourriture, petites voitures électriques que les enfants peuvent conduire, clowns …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Tordre le cou à l’église catholique

  •  
  •  
  •  
  •  

    Nous sommes partis pour San Juan de Chamula, une petite ville perchée sur les montagnes, à quelques kilomètres de San Cristobal de Las Casas, dans le Chiapas mexicain. Plonger dans le monde chamanique ou tordre le cou à l’église catholique…en voilà une histoire. J’avoue, profitant de 20 degrés de moins ici qu’au Yucatan, je n’avais pas super envie de bouger mon corps satisfait de notre chambre fraiche. Mais deux ou trois français nous en avaient parlé et rien montré puisque le mystère du lieu couve dans l’interdiction des photos. Voilà qui m’intéresse ! La cabane de Dieu Nous arrivons après une petite heure de collectivo devant l’église de San Juan. A ma gauche, passent des familles nombreuses, dont les membres, tous …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Mayas cosmiques

  •  
  •  
  •  
  •  

    De Juan qui nous parlait de ses croyances, aux différents sites que nous avons visités, on a bien compris que les Mayas étaient en « connexion ». Terre, eau, inframonde, ciel, dieux… Mayas cosmiques ! Sur tous les sites que nous avons visités, les Mayas ont construit des édifices grandioses, voués aux Dieux, connectés à la nature. Des bâtiments qui tirent vers le ciel, dans des dimensions imposantes, et des principes d’architectures cosmiques. Le nombre de marches, d’étages, de panneaux de glyphes a rapport avec le calendrier maya. Rien ne se veut seulement esthétique. Tout a un sens qui s’englobe dans l’idée que les Mayas ont des dieux et de leur monde. Et ça se sent. Uxmal mon chouchou J’ai vraiment aimé Uxmal. …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Mystère et boule au ventre dans le monde maya

  •  
  •  
  •  
  •  

    Cette fois-ici, fini de parler de Sophie Davant, je vous raconte l’atmosphère des cités mayas… Réveillez l’Indiana Jones qui sommeille en vous… Mystère et boule de ventre dans le monde maya… Christophe Colomb n’a pas existé. L’histoire est à refaire.  Passé le décor des Mayas en short, les sites mayas sont, pour certains, envoûtants. Nous avons commencé par Palenque. Au petit matin, dans la lumière rasante qui éblouit un peu, et forme une petite brume, nous avons découvert notre première pyramide adossée à une colline. C’est cette première sensation à l’aube, et sans grand monde, face à cette construction haute et blanche, sur un fond vert, que je retiendrais. Et puis, nous avons rencontré Victor. Un homme d’une soixante dizaine d’années, …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Yucatan, gloire et beauté

  •  
  •  
  •  
  •  

    Depuis le début de notre voyage, j’avais très envie de parvenir dans le monde maya, un monde mystérieux de cités perdues, un univers à explorer. Mais aussi une piscine géante, des plages et des maillots… Yucatan, gloire et beauté ! Sophie Davant égérie de mes samedis Une attirance ancienne, née dans les prémices de l’explosion simultanée de l’URSS et du Club Dorothée. Une autre ère, quoi. Je me rappelle qu’il fallait même pour changer de chaîne, s’extirper du canapé et appuyer sur les grosses touches carrées du poste de télévision. Cette attirance, je la dois, à un duo aussi incongru qu’hallucinogène : Sophie Davant et l’empire du Soleil Levant. Même un duo Jeanne Mas – Charles Pasqua serait plus pâle. Sophie Davant a éclairé …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Le Mexique c’est fou !

  •  
  •  
  •  
  •  

    Dans chaque pays, on note ce qui nous surprend, ce qui nous étonne. Et clairement, le Mexique, c’est fou ! Au Mexique, il n’y a pas d’école de conduite obligatoire, pas d’examen pour obtenir le permis. Le permis de conduire peut simplement s’acheter. Ensuite à chacun d’apprendre à conduire sur les routes. Les transports sont chers en comparaison des autres postes de dépense. Si un repas entrée – plat- dessert peut généralement coûter 3 ou 4 euros, un trajet en bus de 5 heures peut coûter 25 euros. Un bon serveur est celui qui vous débarrasse à votre dernière bouche, quitte à ne pas vous laisser finir. Les Mexicains surnomment naturellement les gens, sur la base de leurs caractéristiques physiques, …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Street Art au Mexique

  •  
  •  
  •  
  •  

    Les villes du Mexique sont toutes peinturlurées. Des messages politiques aux fresques artistiques, la peinture est un élément essentiel de l’urbanisme des villes. Oh les villes un peu « sales », pas les villes coloniales musées… 🙂 Voici donc quelques photos du street art au Mexique !  

Le bleu est une couleur chaude – Guatemala, Belize et Mexique

  •  
  •  
  •  
  •  

    El Remate au Guatemala et son lac turquoise. Bacalar au Mexique et sa lagune à sept couleurs. C’est dans ces deux endroits que nous avons passés quelques semaines à contempler du bleu, du bleu, du bleu. Et là bas, le bleu est une couleur chaude. El Remate, c’est un petit village qui encadre la route menant au site maya, le plus connu du Guatemala, Tikal. C’est aussi un village les pieds dans l’eau puisqu’il donne sur un lac dont la fraîcheur est la bienvenue tant il fait chaud. Comme au Lac Atitlan, ici aussi, le niveau d’eau a fortement monté depuis quelques années et les petits pontons en bois sont désormais sous-marins. C’est à cet endroit que nous quittons notre …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Et si on se pointait au siège de Canon Mexique ?

  •  
  •  
  •  
  •  

    Comme je l’expliquais dans le précédent article, suite au vol de notre matériel, nous avons enchaîné les galères. Nous avons voulu racheter un appareil photo. Qui manque de bol ne marchait pas. Alors on s’est dit : « Et si on se pointait au siège de Canon ? ». Contents…deux minutes Tous contents de notre indemnisation par l’assurance, suite à notre vol, on a donc eu la joie d’un retrait annulé mais débité quand même… et d’un achat d’appareil photo qui ne fonctionnait pas. Oh rien de bien original, des galères banales, mais quand on le vit à l’autre bout du monde, ça donne ça… Pour la banque, Eve s’est chargée d’aller parlementer avec la Santander. Mais horrible, elle ne peut rien faire, c’est …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire