Street Art au Mexique

  • 9
  •  
  •  
    9
    Shares

9  9SharesLes villes du Mexique sont toutes peinturlurées. Des messages politiques aux fresques artistiques, la peinture est un élément essentiel de l’urbanisme des villes. Oh les villes un peu « sales », pas les villes coloniales musées… 🙂 Voici donc quelques photos du street art au Mexique !  

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Le bleu est une couleur chaude – Guatemala, Belize et Mexique

  • 30
  •  
  •  
    30
    Shares

30  30SharesEl Remate au Guatemala et son lac turquoise. Bacalar au Mexique et sa lagune à sept couleurs. C’est dans ces deux endroits que nous avons passés quelques semaines à contempler du bleu, du bleu, du bleu. Et là bas, le bleu est une couleur chaude. El Remate, c’est un petit village qui encadre la route menant au site maya, le plus connu du Guatemala, Tikal. C’est aussi un village les pieds dans l’eau puisqu’il donne sur un lac dont la fraîcheur est la bienvenue tant il fait chaud. Comme au Lac Atitlan, ici aussi, le niveau d’eau a fortement monté depuis quelques années et les petits pontons en bois sont désormais sous-marins. C’est à cet endroit que nous quittons notre…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

La carte de nos endroits préférés dans le monde

  • 21
  •  
  •  
    21
    Shares

21  21SharesNotre voyage c’est pas mal de choses dans pas mal de pays. Alors on s’est dit qu’on allait faire des cartes thématiques et qui évolueraient au fil du voyage. Après la carte des galères, la carte de nos endroits préférés dans le monde !   Des dunes oranges de Namibie au volcan Telica au Nicaragua en passant par les lacs de Nouvelle Zélande, retrouvez tous les endroits magnifiques de la planète qu’on vous recommande ! Vous vous déplacez sur la carte, et vous pouvez cliquez sur chaque icône pour connaître le fin mot de l’histoire ! N’hésitez pas à revenir dans quelques semaines, dans quelques mois sur cette carte, on l’enrichir au fil du voyage !

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Les Mayas ont le wifi – San Juan de la Laguna – Guatemala

  • 19
  •  
  •  
    19
    Shares

19  19SharesAu Guatemala, nous avons passé le plus clair de notre temps à San Juan de la Laguna. Ce petit village, peu touristique et à flanc de montagne surplombe le Lac Atitlan. La-bàs, on s’est fait des amis, et on doit vous le dire : les Mayas ont le wifi.. Lac Atitlan : un lieu touristique ? Nous avons séjourné deux fois dans cet endroit où les femmes portent toutes la tenue traditionnelle brodée, où les tuk-tuk venus d’Inde pétaradent, où le café se boit aussi dilué que du thé. Et où on se fait voler ses affaires à l’hôtel. Blague à part, si nous y avons passé deux fois une semaine, c’est bien que nous sommes tombés sous le charme. Le lac Atitlan…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Street Art au Guatemala

  • 23
  •  
  •  
    23
    Shares

23  23SharesDans les petits villages autour du Lac Atitlan, on a trouvé pas mal de fresques, de peintures. Cette fois-ci, nous partageons volontairement tous les types d’images peintes que nous avons vues sur les murs. Certaines ne sont clairement pas de l’art, elles sont politiques, commerciales, mais elles prennent une telle place dans le paysage des villages qu’on le met ici. Voici donc quelques extraits du Street Art au Guatemala.  

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Des choses qui font réfléchir au Guatemala

  • 10
  •  
  •  
    10
    Shares

10  10SharesDans les pays que nous visitons, nous notons ce qui nous surprend, ce qui est différent de notre culture française. On regarde des choses qui font sourire, certaines qu’on ne comprend pas, d’autres qui touchent. Des choses qui font réfléchir au Guatemala, en voilà… 70% des Guatémaltèques sont indigènes et ne possèdent que 2% des terres du pays. Les bus publics sont des bus scolaires de seconde main, venant des Etats-Unis ou du Canada. 42,4 % de la population est âgée de 0 à 14 ans et 3,3 % a plus de 65 ans. Les Guatémaltèques de « souche » doivent être nommés « indigènes » et non « indiens » qui pour eux est insultant. Entre amis du même âge, ou personnes de la même fratrie, les gens peuvent…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Ingrid, Guatemala

  • 12
  •  
  •  
    12
    Shares

12  12SharesNous avons rencontré Ingrid à San Juan, au bord du Lac Atitlan. Cette fille enthousiaste et sympa avec qui nous nous sommes liés d’amitié, a répondu à nos questions. Portrait d’une tisserande guatémaltèque. Votre prénom ? Ingrid Laticia Aju Mendoza Votre âge ? 21 ans. Où vivez-vous ? A San Juan de la Laguna au Guatemala.  Je suis née à Patzun Chimaltenango. J’ai grandi ici car c’est c’est ici dont vient ma mère. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Pour moi loin, c’est venir de chez moi jusqu’à ici, le local où je travaille. Avec qui vivez-vous ? Avec ma maman et mon fils, mes petits frères. Je vis avec toute ma famille. Quel est votre…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Jésus a marché sur mon tapis… au Guatemala

  • 23
  •  
  •  
    23
    Shares

23  23SharesParfois rien de mieux qu’une comparaison fine pour éclairer un propos brillant. La semaine sainte est au Guatemala ce qu’est le parfum des phases finales à notre championnat de rugby. L’immanquable, le grand tout. La semaine où on avale la cerise en oubliant le gâteau. Nous avons donc assisté aux phases finales de l’année catholique au Guatemala. Et Jésus a marché sur mon tapis. American Land Première étape : San Juan de la Laguna au bord du lac Atitlan. Le village duquel nous partons en lancha (bateau motorisé) ressemble à un long couloir de vendeurs ambulants. C’est Panajachel. Ici, se bradent les milliers de reproductions artisanales made in China. Des hippies américains tatoués aux dreads aseptisés, voyageurs ou résidents, croisent les…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

L’aventure au El Salvador – Par Chantal

  • 17
  •  
  •  
    17
    Shares

17  17SharesNous quittons Guatemala city et c’est après 250 km, 8 heures de voyage, une traversée de frontière assez folklorique, que nous retrouvons Eve et Matthieu à San Salvador, pour une aventure au El Salvador. Certes le voyage fut long mais le bus super équipé et sa climatisation ne laissent en rien augurer de la moiteur ambiante et de la chaleur étouffante de cet hiver que nous n’imaginions pas. Cette fois ci, pas de camping-car pour découvrir le pays et pour cause, il n’y en a pas !!!  Ici,notre voyage,  c’est mode sac à dos, chickenbus et ce n’est pas rien pour nous qui sommes habitués à un confort certain. C’est après un petit-déjeuner local composé du traditionnel Queso(fromage salé au…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

La carte de nos galères en tour du monde

  • 87
  •  
  •  
    87
    Shares

87  87SharesNotre voyage c’est pas mal de choses dans pas mal de pays. Alors on s’est dit qu’on allait faire des cartes thématiques et qui évolueraient au fil du voyage. On commence par la carte des galères en tour du monde. Une carte marrante – à posteriori – des soucis qu’on a eus. On espère bien que celle ci ne va pas avoir besoin d’être actualisée ! 🙂   D’une traversée périlleuse en bateau à Madagascar, jusqu’à un vol au Guatemala, retrouvez toutes nos galères autour du monde ! 🙂 Vous vous déplacez sur la carte, et vous pouvez cliquez sur chaque icône pour connaître le fin mot de l’histoire !

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Entre coke et pharmacie, Esteli au Nicaragua

  • 24
  •  
  •  
    24
    Shares

24  24SharesEsteli au Nicaragua est une ville encaissée, au creux des montagnes, à quelques dizaines de kilomètres du Honduras qu’on aperçoit depuis les hauteurs, dans les environs. Des montagnes à perte de vue. Une ville de béton et de tolle C’est une ville chaude et poussiéreuse, que fendent constamment les gros camions fumants sur des routes défoncées. Esteli n’est pas une belle ville. Bétonnée, salie, caillouteuse, c’est le type de ville qui s’est construit vite, de façon anarchique là où les villages et la campagne se sont étendues sur des siècles. Le parpaing, la tôle, et les tiges de fer plantés dans le ciel constituent le décor. Coupée en deux par la Panaméricaine, Esteli est bruyante, animée, perdue dans ses transports pollués,…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Retour à l’école au Nicaragua

  • 34
  •  
  •  
    34
    Shares

34  34SharesJ’avais appris l’espagnol à l’école. C’est ma deuxième langue. Matthieu, lui, c’est anglais et allemand. Alors, pour remettre ou mettre tout ça au clair, nous avons fait un petit retour à l’ école au Nicaragua. Après deux-trois petites recherches sur Internet, l’école de Norma a Esteli s’est imposée. Une immersion dans une famille et 4 heures de cours par jour, ça nous plaît. On débarque là-bas, juste après 2 jours de trek sur le volcan Telica et la chaleur étouffante de Leon. On espère que les cours ne commenceront pas dès le lendemain ! Nous prenons nos marques chez la prof et nous nous rendons vite compte que nous allons vivre au milieu d’un petit monde original et sympathique. Norma, la…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire