Les Mayas ont le wifi – San Juan de la Laguna – Guatemala

  •  
  •  
  •  
  •  

Au Guatemala, nous avons passé le plus clair de notre temps à San Juan de la Laguna. Ce petit village, peu touristique et à flanc de montagne surplombe le Lac Atitlan. La-bàs, on s’est fait des amis, et on doit vous le dire : les Mayas ont le wifi..

Les Mayas ont le wifi - San Juan

Lac Atitlan : un lieu touristique ?

Nous avons séjourné deux fois dans cet endroit où les femmes portent toutes la tenue traditionnelle brodée, où les tuk-tuk venus d’Inde pétaradent, où le café se boit aussi dilué que du thé. Et où on se fait voler ses affaires à l’hôtel.

Blague à part, si nous y avons passé deux fois une semaine, c’est bien que nous sommes tombés sous le charme. Le lac Atitlan est un des lieux les plus touristiques du Guatemala, alors honnêtement, j’avais une petite crainte en allant là-bas. La crainte d’être en nous « touristes » et point barre.

Et bien non ! Il suffit de bien choisir le village dans lequel résider pour découvrir la vraie vie de villageois du bord du lac.

La première fois, nous étions avec la maman de Matthieu et son compagnon et avec eux, nous avons commencé à tisser des liens. Otmar avait passé commande d’un chemin de table aux couleurs de la Bavière à Helena. Chantal avait pris un cours de broderie avec Ingrid. Et avec Matthieu, nous avions passé la soirée dans la galerie d’art de Juan à comprendre les multiples sens de ses tableaux.

Semaine dans une famille, avec notre ami Bruce, un prêtre

La deuxième fois, c’est avec notre ami Bruce que nous sommes venus ici. Nous étions ravis de revoir ses personnes que nous avions eu du mal à quitter. Nous avons séjourné chez la tante de Juan et Helena. Frijoles, œuf et tortilla au petit-dej (le petit dej, c’est toujours la chose à laquelle j’ai le plus de mal à m’adapter). Mais ça vaut toujours la peine.

On a passé toutes nos journées dans cette famille à voir la père tisser, le père porter sur son dos je ne sais combien de kilos de bois pour le feu, et la fille joueur aux échecs avec Bruce. Nous avons partagé leur repas, beaucoup parlaient de religion car au Guatemala voyager avec un prêtre, c’est la classe. Oui, Bruce est prêtre !

Le père de famille, Nicolas, veut mettre en place des programmes d’aide dans son village et voulait l’avis de Bruce. Avec Matthieu, on se relayait pour faire la traduction tout en mangeant du poisson en sauce.

J’ai essayé de faire des tortillas avec Eufemia, mais sans succès ! La pâte restait collée à mes mains. Impossible donc de donner une jolie forme ronde aux galettes de maïs.  Dans la cuisine, il y a une gazinière, mais aussi un foyer sur lequel est posée une plaque de métal farinée justement pour faire cuire les tortillas.

Les Mayas utilisent Facebook

A puis, j’oubliais la belle-mère ! Une femme âgée qui porte non seulement le costume traditionnel – un haut coloré et brodé, une ceinture sur une grande jupe tissée – mais aussi la coiffure : une longue tresse, et un bandeau brodé sur le front. Elle ne parle pas espagnol, mais seulement le dialecte maya de la région.

En parlant des mayas : on s’est rendu compte que non, ce n’est pas une civilisation morte et oubliée, pas du tout ! Les mayas sont bien vivants, utilisent facebook, continuent certains rites chamaniques mais vont souvent à l’église.

C’est un mélange fort. Les « indigènes » (il est impoli et très mal vu de dire « Indiens »), sont bilingues, portent des vêtements fabriqués selon des techniques anciennes, interprètent les rêves, croient en la puissance de la nature, ont confiance en leur calendrier et en même temps ont le wifi, des téléphones portables, et sont profondément chrétiens.

Eve

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Un commentaire

  1. Ca fait envie vos récits. C’est beau toutes les rencontres que vous faites. J’avoue que nous n’avons pas eu autant de chance durant notre périple… cela tient certainement à peu de choses. Profitez en.

    C’est dingue combien la religion est omniprésente partout dans le monde (quitte à parfois être exaspérante, réflexion toute personnelle soit dit en passant ;)). Vous en aviez aussi parlé dans un autre de vos articles.
    Pendant mon voyage, c’est une des premières choses qui m’a marquée: partout, être croyant est normal, cela rythme certains quotidiens (surtout en Asie de mon point de vue).
    Cela nous renvoie à notre propre société qui, à côté, semble bien impie.
    Les nouvelles technologies ne mettent pas à mal les croyances ancestrales, c’est un grand tout qui cohabite. Cela montre aussi que religion et spiritualité sont deux choses bien différentes que l’on a pourtant tendance à confondre. Bon, je ne vais pas disserter là dessus trop longtemps, il y a beaucoup trop à dire.

    Merci de continuez à nous faire voyager.

Laisser votre commentaire ici