Comment tu vois la vie ? Nicolas, Moulins, France

  •  
  •  
  •  
  •  

Portrait d’un français. Nous avons rencontré Nicolas à Bogota, où il débutait son rêve : voyager à l’aventure. Auvergnat, parti pour découvrir l’Amérique du Sud et l’Inde, Nicolas tourne aussi une grande page de sa vie. Il est enthousiaste et très intéressant . Voici son « Comment tu vois la vie ? ».

Couv Nicolas Comment tu vois la vie

Votre prénom ?

Nicolas

Votre âge ?

33

Où vivez-vous ?

En France, dans l’Allier, à Souvigny. Mais là, je suis en voyage. Je vis en Amérique du Sud.

A partir de quelle distance quelque chose est loin ?

Quand tu traverses une mer…

Avec qui vivez-vous ?

Avec mon esprit,mes pensées et ma main droite. J’ai une vie spirituelle très intense. Je me parle à moi-même beaucoup.

Quel est votre métier ?

Je suis gestionnaire emballages. Je commande des emballages pour la grande industrie. J’achete, j’ai mon bureau.

Combien d’heures travaillez-vous par jour ?

8 heures. A peu près.

Que préférez-vous manger ?

J’aime beaucoup les salades que je fais moi-mêmeavec des bons légumes du marché. Quand je coupe les légumes moi-même, que je prends mon temps, j’aime bien.

Combien de temps mettez-vous pour aller travailler ?

20-25 minutes. En voiture. Une petite panda noire.

Que représente pour vous la mort ?

Un passage dans un autre monde. Ca a été une angoisse. Je ne l’ai pas totalement enlevé. J’ai fait un gros travail. Je l’ai dépassé. Dépassé en arretant les drogues, l’alcool. Et grace a ma vie spirituelle. Je lis beaucoup, je lis pas mal sur les religions. C’est une continuité. Ca n’est pas une fin. Parce qu’il n’y a pas de début, il n’y a pas de fin.

Qui est Dieu ?

Chacun  peut être Dieu. Parce que nous sommes créateurs de notre propre monde, de notre propre aventure ; Et puis il y a un Dieu, un architecte. Ca n’est pas une personne, ca n’est pas quelque chose que l’humain peut imaginer. Mon guide, il est là, je le sens. Il ne s’est pas présenté. Mais je l’aime. Il m’a mis des bonnes personnes sur mon chemin, pour me changer. Je ne crois pas au hasard. Si on s’est rencontré, ca n’est pas du hasard. J’ai un ou plusieurs guides. Mais à chaque fois, pour les grands moments…

Quelle est la personne qui vous inspire le plus ?

C’est pas moi-même. Ce sont ceux qui ont des vies uniques. Des gens comme vous. Des gens qui ont une vie différente du standard. J’essaie d’avoir cette vie différente. Il faut cultiver notre différence. Si tout le monde pense, fait pareil…Les personnes qui savent utiliser leur force intérieure, je les admire. J’admire ceux qui parlent plusieurs langues aussi.

Quelle est la chose la plus importante dans votre vie ?

C’est de vivre ses rêves. De vivre libre. La liberté absolue, c’est dur. La liberté absolue, c’est quand on passera dans l’autre monde. J’aimerais bien vivre une expérience d’ermite, de monastère.

A quel âge est-on vieux ?

Quand on ne peut plus voyager avec un sac à dos. Quand on ne peut plus faire les voyages seul.

Quel est votre meilleur souvenir en famille ?

Mes 20 ans, soirée avec ma famille, et mes amis. C’était cool, c’était sympa.

Comment avez-vous rencontré votre conjoint/conjointe ?

Ma main droite. (Il éclate de rire). Celle-là elle a toujours été avec moi. Celle là elle a toujours été fidèle. Elle fait ce que je veux. Quand je veux qu’elle aille plus vite, elle obéît. Elle est très obéîssante. C’est pas crade. C’est imagé.

Votre genre de musique préféré ?

Je suis passé dans tout style. C’est par période. En ce moment, pas la musique espagnole. J’aime pas. Il y a  du rap. Kenny Arkana…Elle peut parler spirituel, politique. J’ai pas de style préféré. Je peux passer d’un à l’autre. J’aime bien de temps en temps le classique. Ca te porte. De temps en temps, j’aime bien.

Croyez-vous en la politique ?

Alors là, on va être clair et net : je ne crois pas en la politique actuelle. Ils ne sont pas pour nous. Ils ne sont pas pour le peuple. Ils nous font croire que c’est pour nous. Ils suivent un plan par ceux qui ont de l’argent. C’est un grand spectacle.

Comment vivez-vous l’immigration dans votre pays ?

L’immigration, moi, ca me touche pas trop. Moi ca me gêne pas du tout. Tant qu’on m’emmerde pas, je m’en fous. Je ne déteste pas une race en particulier.

Quelle est la meilleure invention selon vous ?

L’humanité quand même. La conscience. L’âme. Pourquoi on a ça ?

Qu’est-ce que l’amour ?

C’est quelque chose de très dangereux. L’amour d’une personne ou de la vie ? C’est très dangeureux l’amour pour une personne. C’est très difficile pour moi. L’amour de la vie ? C’est très beau, mais c’est aussi très difficile.

Vivre à deux, c’est dur. Vivre 24 heures sur 24h, comme vous faites, ouah…

Quel est votre plus grand rêve ?

C’est ne plus travailler. Ne plus travailler pour quelqu’un d’autre. C’est ne plus travailler et vivre libre. Et vivre sans peur. C’est difficile. Il faut les virer une après l’autre, et après tout est possible.

Si vous aviez un principe de vie ?

Toujours plus loin, toujours plus haut.

Entretien le 20 juillet 2015 à l’hôtel Tip Top à Bogota en Colombie

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Laisser votre commentaire ici