Street Art à Esteli au Nicaragua

  • 15
  •  
  •  
    15
    Shares

15  15SharesOn continue notre tour du monde du street art à Esteli au Nicaragua, une ville proche du Honduras, sur les maisons en béton et en tôle, on trouve pas mal de « Murales ». Dans cette ville fendue par la Panaméricaine, où l’urbanisation se fait à bas prix, les fresques égaient pas mal le paysage, et disent des choses aussi sur le combat que les Nicas mènent pour leur démocratie. Drôle aussi de croiser des chevaux au milieu de la ville, devant les graffitis. Matt

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Entre coke et pharmacie, Esteli au Nicaragua

  • 24
  •  
  •  
    24
    Shares

24  24SharesEsteli au Nicaragua est une ville encaissée, au creux des montagnes, à quelques dizaines de kilomètres du Honduras qu’on aperçoit depuis les hauteurs, dans les environs. Des montagnes à perte de vue. Une ville de béton et de tolle C’est une ville chaude et poussiéreuse, que fendent constamment les gros camions fumants sur des routes défoncées. Esteli n’est pas une belle ville. Bétonnée, salie, caillouteuse, c’est le type de ville qui s’est construit vite, de façon anarchique là où les villages et la campagne se sont étendues sur des siècles. Le parpaing, la tôle, et les tiges de fer plantés dans le ciel constituent le décor. Coupée en deux par la Panaméricaine, Esteli est bruyante, animée, perdue dans ses transports pollués,…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

C’est différent ! – Condensé du Nicaragua

  • 16
  •  
  •  
    16
    Shares

16  16SharesDans les pays que nous visitons, nous notons ce qui nous surprend, ce qui est différent de notre culture française. Tu regardes des choses qui font sourire, certaines que tu ne comprends pas, d’autres qui font réfléchir. Voilà un condensé du Nicaragua ! De nombreuses paires de chaussures sont accrochées sur les fils électriques. Elles indiquent que dans le quartier, on vend de la drogue. L’eau se vend notamment dans des petites poches en plastique dont on coupe le coin pour boire. Dans beaucoup de familles, les fratries sont composées d’une dizaine ou d’une vingtaine d’enfants. Partout dans les villes, s’affichent des peintures murales représentant Augusto Sandino, le leader révolutionnaire des années 1930. A Managua, le président actuel Daniel Ortega,…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Retour à l’école au Nicaragua

  • 34
  •  
  •  
    34
    Shares

34  34SharesJ’avais appris l’espagnol à l’école. C’est ma deuxième langue. Matthieu, lui, c’est anglais et allemand. Alors, pour remettre ou mettre tout ça au clair, nous avons fait un petit retour à l’ école au Nicaragua. Après deux-trois petites recherches sur Internet, l’école de Norma a Esteli s’est imposée. Une immersion dans une famille et 4 heures de cours par jour, ça nous plaît. On débarque là-bas, juste après 2 jours de trek sur le volcan Telica et la chaleur étouffante de Leon. On espère que les cours ne commenceront pas dès le lendemain ! Nous prenons nos marques chez la prof et nous nous rendons vite compte que nous allons vivre au milieu d’un petit monde original et sympathique. Norma, la…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Alvaro – Nicaragua

  • 33
  •  
  •  
    33
    Shares

33  33SharesLe portrait d’un Nicaraguayen, Alvaro. Nous l’avons rencontré à Esteli. Nous avons vécu chez lui, dans sa famille. Un gars blagueur et bon vivant. Il a répondu à notre questionnaire : « Comment tu vois la vie ? » Votre prénom ?  Alvaro Jose Alvarado Aguilar Votre âge ? 35 ans. Où vivez-vous ? A Esteli, Matagalpa Nicaragua. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Etre loin, c’est un sentiment pas une distance. La distance n’existe pas car quand tu veux quelque chose tu peux l’obtenir. C’est ce que mon nom veut dire ce sont des prénoms frères qui veulent dire persévérance et discipline. Aller loin, c’est peut-être aller au Canada. Avec qui vivez-vous ? Je vis avec des amis…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Au milieu des volcans du Nicaragua

  • 20
  •  
  •  
    20
    Shares

20  20SharesAprès un passage de frontière comme souvent épique, on découvre avec envie un nouveau pays. Notre première étape se trouve aux pieds des deux volcans du Nicaragua les plus célèbres. Après avoir fait à peine 200 mètres dans le pays, on sent l’ambiance changer. On voit plus de couleurs sur le bord des routes, plus de spontanéité dans les échanges, plus de saletés aussi. Tout de suite le Nicaragua nous plait. On a discuté avec plusieurs voyageurs et on s’est rendu compte qu’il y a deux catégories d’avis sur ce pays. Il y a ceux qui n’ont fait que Costa Rica, Panama et Nicaragua et ceux qui sont aussi allés à El Salvador et au Guatemala. Les premiers trouvent le…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

De retour…

  • 120
  •  
  •  
    120
    Shares

120  120SharesIl y a deux mois, nous nous faisions voler la majorité de notre matériel au Guatemala. Un peu sonnés, sans appareil photo notamment, on avait mis le blog entre parenthèses. On les referme, ça y est, on est de retour… ! Allongez vous monsieur sur le divan, et expliquez moi D’accord. Alors, en fait, le 8 avril, nous revenions à San Juan au Guatemala. Un petit village posé à côté du Lac Attitlan, auquel on accède par bateau, et où nous avions rencontré des personnes adorables. Nous revenions en fait une seconde fois pour passer plus de temps avec eux, et les aider à la création d’un site internet pour Juan, un peintre. Nous étions accompagnés d’un ami, Bruce. On reprend…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

On s’est tout fait voler…

  • 56
  •  
  •  
    56
    Shares

56  56Shares Il y a quelques jours, nous nous sommes fait voler quasiment tout notre matériel : appareil photo, tablette, disque dur, etc… C’est un coup dur au moral car c’est dans un village tranquille au Guatemala, où nous revenions avec grand plaisir. C’est aussi un gros coup dur au porte monnaie. On aurait voulu vous partager les 3 belles semaines dans une famille du Nicaragua, du Salvador qui est un pays attachant, du bout du monde, et du Guatemala où malgré cet événement nous rencontrons des personnes accueillantes et chaleureuses. Mais sans matériel, nous sommes aujourd’hui obligés de mettre le site entre parenthèses. On vous embrasse, Eve & Matthieu        

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Luis, Ometepe, Nicaragua

  • 5
  •  
  •  
    5
    Shares

5  5SharesAu coeur d’une île posée sur le lac du Nicaragua, à côté du volcan Concepcion, nous avons rencontré Luis. Il parle anglais, allemand, français. Il est étudiant, il est ambitieux, et il aime son pays. Portrait d’un Nicaraguayen. Votre prénom ? Luis Romero. Votre âge ? 22 ans. Où vivez-vous ? J’habite à Ometepe. Et je suis né ici. Mais mon université est à Managua, à la capitale. Donc j’y vais, puis je reviens. A peu près toutes les semaines. Mais pour ma thèse, je pourrais rester plus de temps ici. Car je n’ai pas cours. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Ce qui est loin, c’est ce qui est difficile. Pour moi, c’est quelque chose…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Brayner – Portrait d’un costaricain

  • 4
  •  
  •  
    4
    Shares

4  4SharesNous avons rencontré Breynar à l’hôtel à Monteverde. Quand on lui a proposé de lui poser les fameuses 23 questions, il est parti chercher une bière et nous a dit : « c’est mon carburant pour vous répondre! » Il s’est prêté au jeu avec gentillesse et ses réponses sont au delà des apparences. Portrait d’un Costaricain séducteur et généreux. Votre prénom ? Breynar. Votre âge ? 15 ans… Non, 34. Où vivez-vous ? Actuellement à Monteverde mais avant je vivais à Cartago. Je suis né à San Jose. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Etre loin, cela signifie être à une grande distance de quelque chose. C’est la distance entre ma maison et un autre lieu. En…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment tu vois la vie ? Melga, Monteverde – Costa Rica

  • 5
  •  
  •  
    5
    Shares

5  5SharesNous avons rencontré Melga à la station de bus de Monteverde. Il attendait les touristes pour les amener à l’hôtel dont il est l’employé. C’était le plus calme, le plus gentil. Il est timide, il sourit tout le temps. Rencontre avec ce Costaricain. Votre prénom ? Medardo. Melga, c’est mon surnom. Votre âge ? 25 ans. Où vivez-vous ? Je vis à Monteverde, dans le centre ville. dans le quartier de Lindora. A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Je ne sais pas. Peut-être 5 heures de conduite. Parce que c’est long, C’est un long chemin. Avec qui vivez-vous ? Je vis avec ma mère, ma sœur et ma nièce. Quel est votre métier ? Je ne…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

La kermesse du passeport – Frontière Costa Rica – Nicaragua

  • 14
  •  
  •  
    14
    Shares

14  14SharesCa n’est pas sans regretter les fessiers de Santa Teresa ou la nature commercialisée du Costa Rica, que nous avons rejoint le Nicaragua. Un pays plus isolé, moins connu, moins sex. Mais avant, il y a la frontière. La frontière Costa Rica – Nicaragua. Version transhumance Ayant choisi les transports publics, et non les compagnies de bus Platinum « Je suis un américain », nous avons opté pour la version transhumance. Arrivée à la sortie costa-ricaine, grosse file d’attente. Le pays la joue un peu propret, on se serre à la file indienne le long des rampes qui mènent aux bureaux. Une bonne heure d’attente. Chaque passage de frontière est pour moi le plaisir renouvelé de la rencontre avec les agents de l’immigration.…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire