Ma semaine chez Graines de Bitume – Matthieu

  •  
  •  
  •  
  •  

Ma semaine dans l’association Graines de Bitume… Une expérience émouvante et intéressante

Nous sommes à l’aéroport d’Antananarivo en train d’attendre notre vol pour Johannesburg.  Et je repense à ma semaine chez Graines de Bitume, cette association dont on a parlé récemment ici.

Une association réfléchie et organisée

Quelle différence dans l’accueil entre ici et l’orphelinat au Vietnam ! Au Que Huong Charity Center, nous rentrions comme dans un moulin. Et le jour où nous sommes arrivés,  rien de particulier n’était prévu puisque de toute façon,  aucune tâche ne nous était donnée. Ca n’empêche pas de vivre une très belle expérience, bien au contraire.

Mais ici, c’est différent.  Nous sommes les premiers blancs depuis longtemps. Parce que comme nous l’a expliqué Marie-Cecile, la coordinatrice de Graines, l’association veut que les bénévoles puissent apporter quelque chose de particulier aux enfants. Nous avions pris contact avec Graines depuis un an et demi. Et notre venue avait été acceptée car nous avions des expériences en animation et des compétences particulières (musique,  théâtre).

Marie-Cecile nous a présenté la structure, les employés pendant une matinée.  Nous avons ainsi rencontré Hery, le responsable pédagogique,  et les éducateurs avec qui nous allons travailler, Fetra et Jeannot.

Sur le tableau dans les bureaux est écrit : « Venue de Eve et Matthieu du 21 au 25 juillet. Atelier musique avec Fetra. Atelier théâtre avec Jeannot. »

Tout est incroyablement préparé et cadré.

On voit des enfants rire, jouer,  et tout se passe dans une ambiance paisible et sympa.

Notre semaine à Graines de Bitume - Matthieu & Eve - Jaiuneouverture (33)

La pression ! 

Les premiers ateliers commencent. Je suis avec Fetra dans une piece magnifiquement décorée de masques et de sculptures colorées en papier mâché.

Fetra me dit « vous pouvez prendre la main. »Ouh là !

Les enfants parlent malgache, très peu français. Et Fetra qui a une vingtaine d’années,  des lunettes foncées vissées sur son regard et des cheveux un peu longs et frisés, me paraît être déjà le parfait prof de musique, calme, concentré et respecté des enfants.

Je dis à Fetra que je vais d’abord regarder comment tout ça se passe, et que j’interviendrai ensuite.

On commence par une petite discussion avec les enfants. Je ne comprends rien, mais je vois leur calme et leur attention. Puis après le signal de Fetra, chacun s’équipe d’instrument : djembe, tambour et bidons en plastique.

En avant, sur le 1-2-3-4 battu par Fetra. On est avec les grands, de 12 à 15 ans, grosso modo. Pas mal d’enfants sont plutôt bons et doués en musique. Tout le monde chante. Les rythmes changent. Fetra est au milieu d’un vacarme plutôt harmonieux.

La fin de l’atelier me confirme ce que je pensais depuis le début de la journée. Ici, les gens sont très compétents. Ca tourne vraiment bien.

Il est loin le bon vieux cliché de l’humanitaire où l’on pense que du temps et des bras suffiront. Ah ah ah la bonne blague.

Non, là,  j’ai la pression. Demain matin,  je vais animer un atelier, sans parler la langue et face à des enfants qui sont habitués à avoir de très bons éducateurs en face d’eux.

Pendant la soirée,  j’y ai pensé.

J’avais remarqué que si l’atelier était très bon, les exercices tournaient uniquement autour de la pratique pure de la musique. J’ai donc commencé à imaginer des jeux de concentration, d’écoute et de synchronisation, d’équipe.

Le plaisir de s’investir et de vivre des moments avec ces enfants

On a fait ca du coup en première partie d’atelier,  et ca me faisait plaisir parce que je voyais que les enfants aimaient. En deuxième partie, j’ai donc lancé la musique du Lion est mort ce soir.

On a passé la semaine, avec Fetra et nos deux groupes, à jouer, chanter. J’ai beaucoup aimé.

graines de bitume - solidarité - tour du monde - jaiuneouverture

En même temps, je me suis dit : franchement, est ce qu’on leur est vraiment utile ? Est ce que malgré la générosité du geste, aider pendant une semaine apporte quelque chose de positif à l’asso, aux enfants ?

J’en parlerai dans le prochain article pour ne pas être trop long et vous perdre. 😉

La suite donc au prochain épisode…

Matthieu

Du 21 au 25 juillet 2014

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Laisser votre commentaire ici