Babalove des Baobabs – l’Allée des Baobabs – Madagascar

  • 159
  •  
  •  
    159
    Shares

L’allée des baobabs, le jour de l’anniversaire de Matthieu.

Après notre escalade des Tsingy, nous partons pour une journée de 4×4 brousse avec comme point final le coucher de soleil sur l’allée des baobabs tout proche de la ville de Morondava.

Amour et baobabs

Pour être honnêtes, avec Matthieu nous étions déjà passés par cette allée et nous lui avions trouvé un charme très restreint… donc c’est sans excitation particulière que nous débutons cette journée. Un premier stop devant le babobab sacré censé rendre fertile. Puis le baobab mâle et le baobab femelle. On vous laisse imaginer leurs attributs. C’est drôle comme partout on cherche à sexuer les choses et comme cela fait bien rigoler tout le monde. Ensuite les baobabs amoureux. Deux troncs entrelacés. C’est vrai que c’est balèze.

Et là, s’est passé quelque chose : Yannick a demandé Ophélie en mariage ! Oui, oui, ces deux Français qu’on a rencontrés et qui sont devenus nos amis. Ca a rendu le moment chouette.

C’est très beau. C’est très grand.

Et enfin, la fameuse allée. Contrairement à notre premier passage, là nous pouvons nous arrêter et marcher. Ça change déjà l’appréhension du lieu et ça nous semble tout de suite plus beau. On a de la chance, le ciel est gris ce qui donne une très belle lumière qui contraste fortement avec le rouge de la terre ou bien les morceaux de ciel bleu. Et le soleil se couche lentement. Et avec Matthieu, nous revoyons notre jugement. C’est beau. C’est très beau. C’est très grand.

Alors bien sûr,  c’est moins poétique que d’être seul, perdu dans la brousse au milieu des arbres dobt des baobabs mais tout de même. La beauté et l’étrangeté de cet arbre fait oublier que tous les 50m on cherche à te vendre une graine, on carte postale ou que sais-je.

On vous laisse visualiser tout ça en écoutant  « Babalove » d’Arthur H !

Eve

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu
  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Un commentaire

  1. Ping :En brousse - entre Manja et Morondava - Madagascar

Laisser votre commentaire ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.