Conseils et bons plans pour un voyage en Namibie

désert du Namib - Sesriem - Sossuvlei - Namibie - Jaiuneouverture - Tour du Monde
  • 20
  •  
  •  
    20
    Shares

20  20SharesTous nos bons plans en Namibie. Après avoir passé trois semaines en Namibie,  en arrivant d’Afrique du Sud, par le Fish River Canyon, puis Sesriem, Sossuvlei, Swapkopmund, Spitzkoppe et Windhoek, on vous donne tous nos tuyaux et bons plans en Namibie ! Général La Namibie est un pays très peu peuplé et désertique. Si vous aimez la ville ou le monde, alors vaut mieux éviter ! J La Namibie possède de magnifiques spots tous très distants ou relativement difficiles à accéder. Un tour organisé peut donc être une bonne solution pour ceux qui ne sont pas dans un trip 4×4. Cela permet de ne pas à avoir conduire sur de longues distances et de voir tous les beaux spots. Pour ceux qui veulent de…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Ca fait réfléchir – Namibie

désert du Namib - Sesriem - Sossuvlei - Namibie - Jaiuneouverture - Tour du Monde
  •  
  •  
  •  

   La Namibie, ça nous a fait réfléchir. Pas mal de choses nous ont interpellés, questionnés. En vrac, les voici. Les blancs nous parlent spontanément en allemand. Il y a 2 millions d’habitants soit 30 fois moins qu’en France sur un territoire comparable à ceux de la France et de l’Espagne réunis. La densité est de 2,5 habitants au kilomètre carré. La Namibie est le deuxième pays le moins dense du monde après la Mongolie. C’est l’installation des clôtures qui a contribué en grande partie à la réduction de la population animale sauvage (car elles empêchent sa migration). La valeur de la monnaie namibienne est calquée sur celle de l’Afrique du Sud. On peut utiliser les rands librement comme au Swaziland.…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Les peintures de Spitzkoppe en Namibie – Aux origines du monde

spitzkoppe en namibie - tour du monde - jaiuneouverture
  • 15
  •  
  •  
    15
    Shares

15  15SharesOn ne vous parlera pas trop de Swakopmund mais plutôt des peintures de Spitzkoppe en Namibie, et de ses magnifiques montagnes. Swapkopmund en mode fermé Car à Swapkomund, ben disons qu’on s’ y est reposé,  qu’on a été énervé qu’on nous parle en allemand puis qu’on se détourne lorsque nous répondions en anglais, qu’on a bien aimé l’architecture. 🙂 Enfin, on en a profité encore pour une vidéo un peu délire, un peu fun. Une magnifique montagne de pierres En revanche, on a vraiment passé un bon moment dans l’ »amoncellement rocheux de pics granitiques » de Spitzkoppe (merci Wikipedia). En fait, c’était écrit en gros sur le frigo de notre guesthouse : Go to Spitzkoppe. Y avait aussi écrit « Elvis is not…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Walvis Bay et les flamands roses – Namibie

Walvis bay et les flamands roses - Namibie - Tour du Monde - Jaiuneouverture
  • 11
  •  
  •  
    11
    Shares

11  11SharesWalvis Bay et les flamands roses, ça n’est pas l’un sans l’autre. En fait, on peut dire que Walvis Bay est aux flamands roses ce qu’Hermanus est aux baleines, ou encore ce qu’est le Tarn et Garonne aux Kiwis (oui, je suis Tarn et Garonnais et je peux vous dire que le kiwi chez nous c’est important). 🙂 C’est là qu’on s’arrête, le désert du Namib derrière, l’océan devant. Le confort après le désert Dans notre immense bungalow (plus grand que notre ex appartement parisien et même pas au 6ème étage), on se sent comme des princes et on fait un casse sur les légumes (bah oui, c’est surprenant de constater ce qui nous manque parfois). Un verre de vin,…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Le vrai désert du Namib – Sesriem – Namibie

désert du Namib - Sesriem - Sossuvlei - Namibie - Jaiuneouverture - Tour du Monde
  • 12
  •  
  •  
    12
    Shares

12  12SharesUn peu choqués après un incident sur la route on arrive au porte du désert du Namib, à Sesriem. Le point d’entrée vers le désert du Namib, de Sossuvlei et Deadvlei. On campe dans la réserve naturelle et on commence à voir au loin la forme molle de grandes, grandes, grandes collines. On est plus très loin des dunes. Il nous tarde le lendemain matin. Réveil à 5 heures Réveil à 5h pour voir le coucher de soleil sur le désert,  on s’ensable dans le camping puis on part. Encore une journée où on a eu la chance de voir de belles choses. On a été un peu jaloux quand on a vu toutes les montgolfières décoller de ne pas en être…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Et si on continuait à se faire peur en Namibie…

  • 10
  •  
  •  
    10
    Shares

10  10SharesAprès la tempête à Mada ou l’éléphant au Kruger si on continuait à se faire peur en Namibie ? Conduire, conduire, conduire En fait, en Afrique du Sud comme en Namibie, pas la peine d’attendre un taxi brousse. Il faut conduire. Et s’enchaîner les bornes. Depuis un mois pile, j’en suis à 8000 bornes. En Afrique du Sud, on fait des bornes, parce que les spots sont loin. En Namibie, on fait des bornes, parce que les spots sont loin. Mais entre c’est des routes de gravier, des pistes, des routes de sable, de grès… Et il n’y a personne. Pas un chat sur des dizaines de kilomètres. Et quand on arrive au gros point sur la carte, c’est un…

Lire le déroulement fascinant de cette histoire