Bienvenue en Californie Bling Bling !

  •  
  •  
  •  
  •  

Joggings rose fluo, chihuahuas, bouches pulpeuses, poitrines pulpeuses, slips de bain rouges, boutiques de culturistes, torses nus, skates, blonds, blondes la Californie Bling Bling quoi !

Californie Bling Bling

Ah ben on a pas été déçu. On sent la côte Ouest venir à mesure que le nombre des boutiques de granulés pour chevaux (comprendre gélules pour avoir des gros muscles) augmente. On le sent aussi car la chair s’expose de plus en plus. Oh, c’est pas une question de chaleur, pas que, c’est surtout l’occasion de montrer son décolleté osé, ses fesses musclées, ses tablettes de chocolat si travaillées. Et le skate c’est dès le berceau !

Los Angeles c’est pas si haut finalement

J’espérais autant que je craignais l’arrivée à Los Angeles et ses échangeurs autoroutiers… Nous avons eu de la chance car la ville a été clémente avec nous, pas de superposition d’étages ou autres choses compliquées.
On a été assez surpris car en visitant le CBD les immeubles n’étaient pas si vertigineux. En fait la ville est très, très, très étendue et les grattes-ciel ne sont que dans le business district ensuite tout n’est qu’enchaînement de pavillons.

Des vedettes parmi les stars

Un petit tour au Hall of Fame, on y a vu les talons de Marilyn, les traces de Maurice Chevalier etc. Une visite amusante en somme dans une rue qui est en fait un parc d’attraction géant avec l’animation Mickey, l’animation Star Wars etc. il y avait même mon amoureux : Batman !

L’arnaque à l’américaine

Pour rappel, nous sommes le premier janvier 2015 et nous voyageons en camping car.
Une fois le petit tour des vedettes fini, nous partons en quête de notre lieu de bivouac pour la nuit. Nous avions identifié un seul camping dans la zone, sensiblement plus cher que tous les précédent mais nous sommes à Los Angeles, ça se paie. On arrive de nuit au camping et là, tout penaud, l’employé nous dit, c’est au moins 100$ parce que nous sommes le 1er janvier… Ahhhh, on comprend mieux pourquoi il y avait tous ces camping car en bord de route ! Pas question de payer ce prix, on roule en se disant qu’on trouvera bien un endroit en chemin.
On a fini sur le bas-côté d’une route de quasi montagne, sans chauffage ! La police n’est pas venu nous réveiller donc finalement tout s’est bien passé.

Amour, Gloire et Beauté à Santa Barbara

Alors que nous pensions arriver dans la capitale de la Californie Bling Bling, nous avons beaucoup, beaucoup aimé Santa Barbara. Une ville à taille humaine, les pieds dans l’eau, des jolies boutiques, des ambiances chouettes. Une ville où il y a beaucoup de homeless car même si les habitants sont plutôt (très fortunés), ils sont aussi très investis dans la vie associative, les actions d’aides au prochain etc. Paradoxal en fait mais du coup sympathique.
On se l’est un petit joué sur le boulevard avant de quitter la ville.

Clint on arrive!

En avant pour la belle route du Big Sur, c’est un peu la Great Ocean Road des US. La route est longue pour arriver jusqu’à Carmen, où demeure l’illustre Clint Eastwood. En chemin nous croisont des limaces velues. Autant, les otaries tout ça tout ça, nous avaient bien plu jusqu’à présent autant là, les éléphants de mer, gros, gras et si nombreux c’était étrange.

Il faut cependant reconnaître que ce sont de sacrés animaux! Malgré leur volume ils se déplacent vite sur la plage alors on ne peut qu’imaginer dans l’eau!
Ces drôles d’animaux vus, nous avons continué sur une route côtière montagneuse et escarpée. Nous avons aperçu des baleines au loin comme une piqûre de rappel à l’Afrique du Sud.

Morues Baleines on arrive !

Nous avons fait une sortie baleines… Eh oui, c’est la deuxième pour nous et cette fois on a pas hésité! Alors c’est sûr, après avoir eu la chance de voir une baleine à un mètre de nous, là nous avons été un peu désapointé car elles restaient vraiment loin. On les voyait sortir pour respirer etc. mais si loin de nous. Enfin, le mieux, la surprise a été lorsque sur la route du retour une baleine a fait une cabriole. Ya pas à dire, ça fait quelque chose. Et puis j’ai vu mes premiers dauphins. Immenses, des dauphins blancs au nez pointus, ils étaient des centaines à nager autour du bateau. Pour finir, c’est un grand pélican qui nous attendait sur le ponton, droit et fier.

Les papillons migrateurs

Pour clôturer cette journée 30 millions d’amis, nous sommes allez voir les frêles papillons monarques qui transitent quand même du Mexique au Canada, pas rien! Dans un parc d’eucalyptus des centaines de papillons viennent passer l’hiver. C’était un moment de douceur et de légèreté pour bien commencer l’année.

Monarques à Monterey

Eve

du 1er janvier au 5 janvier 2015

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

6 commentaires

  1. trop belles les filles……………………

  2. Marie-José Mollejo Miquel via Facebook

    Oh les stars !

Répondre à Virginie Gdes via Facebook Annuler la réponse.