Aider : mais comment ?

  •  
  •  
  •  
  •  

Aider mais comment ?
graines de bitume - solidarité - tour du monde - jaiuneouverture

Pendant ce tour du monde, nous souhaitons nous investir auprès des gens. Une façon de vivre vraiment avec les autres et d’être utiles.

Pour cela, nous avons cherché… et nous avons fini par trouver ! On vous explique comment !

Notre première idée : aider au jour le jour !

Evidemment, lorsqu’on sera sur notre périple, si nous pouvons aider à l’impro, nous le ferons. Mais après en avoir parlé avec d’autres tour du mondistes, des locaux, nous nous sommes rendus compte que ça n’était pas si facile. Lorsqu’il y a une aide à donner, elle est finalement déjà organisée. Arriver sur place et être disponible pendant deux ou trois jours, une semaine n’est donc pas simple pour l’organisation d’une association. Nombre de bénévoles sont là pour 6 mois, un an. Venir aider à l’improviste pendant quelques jours ne marche donc pas vraiment…

Nous avons alors cherché des associations !

Nous avons tenté par plusieurs biais.

D’abord en laissant des messages sur des forums  pour proposer notre aide. Notre conseil : oubliez ! En fait, tout type de personnes répond. Et rien ne semble très sérieux.

Nous avons ensuite cherché sur le web. En premier, nous sommes tombés sur des associations qui proposent beaucoup de missions, et dans plusieurs pays. Super, on prend contact !

Et là, l’écœurement. Bon nombre d’ « associations » vendent des missions humanitaires ! Les prix sont fréquemment astronomiques, et sont justifiés par le sérieux de l’organisation, les frais d’hébergement, et de nourriture ! Peut-être, mais on fait donc du business sur la pauvreté ? En première ligne sur le web de ces marchands de solidarité : Projects Abroad

Beurk…

Après, nous avons trouvé d’autres associations qui organisent des missions pour des tarifs moins importants. Et des associations qui au final deviennent un peu le lieu de colonies d’Occidentaux. Pas de critique du tout dans ce fonctionnement. Simplement, de notre côté, nous souhaitons vraiment nous investir auprès des locaux, et donc éviter les grosses organisations de solidarité.

Or ce sont ces grosses organisations qui ont logiquement le plus de visibilité sur Internet.

Nous avons donc recherché autrement !

En fait, nous avons parcouru les blogs de tour du mondistes et de voyageurs pour connaître leurs expériences et découvrir les associations qu’ils avaient aidées. Et ca s’est avéré être la bonne façon.

Tout plein de petites associations existent dans tous les pays. Elles n’ont pas pignon sur rue sur le web car elles veulent justement éviter le tourisme/volontariat de masse. Toutes ces associations ont une identité bien à elle, et c’est vraiment très réconfortant de voir combien de personnes, avec des approches différentes, dans des contextes différents, agissent pour les autres.

A Madagascar, nous nous investirons aux côtés de Graines de Bitume qui s’occupe des enfants de la rue notamment aux travers d’activités artistiques. Nous participerons à la construction de maisons et aiderons des orphelinats au Vietnam avec l’association Mère Isabelle.

Nous irons également aider une association au Vietnam, au Honduras, aux Philippines, en Australie et en Argentine… !

Matt

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

3 commentaires

  1. Je suis intéressée par l’aide que vous avez donner an amérique du sud (Argentine notamment) et Australie. De quoi s’agit-il s’il vous plaît ?

  2. Bonjour,
    je partage votre vision du voyage, notamment le fait d’aider en chemin, et je me suis aussi rendue compte qu’il n’est pas évident de trouver des organisations sérieuses. Quelle organisation avez vous trouvé en Australie?
    Merci d’avance 🙂
    Pauline

Laisser votre commentaire ici