Ils sont beaux les environs de Hué – Vietnam

  • 4
  •  
  •  
    4
    Shares

Les environs de Hué sont très beaux.

Non pas que Hué et sa citadelle le long de la rivière des Parfums ne soient pas agréables ! Mais la citadelle a été bien détruite, et du coup, on a l’impression de passer à côté de quelque chose qui a été superbe.

Non, franchement ce sont les environs qui sont superbes.

La route des tombeaux impériaux

Vous passez dans les villages longés de canaux, de petits étangs parsemés de plantes aquatiques. C’est beau.

Et les tombeaux, eux, sont assez bien préservés. Le premier, le tombeau de Khai Dinh, est magnifique. Il est du XXème siècle. Il est en ciment noirci qui crée un très bel effet au milieu de ces forêts très vertes. De nombreuses marches étagent le site ce qui crée autant en bas qu’en haut des sensations d’envergure. Dans le bâtiment, des mosaïques faites de verre, de porcelaine, créent un ensemble très chargé, très ornementé, mais atypique et esthétique.

Les tombeaux de Tu Duc, eux, sont peut-être moins beau architecturalement, car peut-être plus communs. Mais sa disposition, ses allées, ses arbres, et ses canaux, en font un très beau site. C’est calme. Un vrai moment de repos.

On conseille de faire les deux !

Le village de Thuan An

Cette balade en scooter aura été magnifique.

Ce village se situe à 15 kilomètres de Hué, au nord-est, sur une île de près de 50 kilomètres. La route pour y aller est très belle, car elle longe des rivières et des milliers de tombeaux. Tous dans des styles et des couleurs différentes.

A Thuan An, on se balade dans ce village aux toutes petites ruelles, et finalement pour trouver la plage, vous prenez les rues qui sont le plus ensablées ! Nous sommes arrivés à l’embouchure de la rivière des Parfums. Il y avait des jolis coquillages, des grands filets de pêcheurs, une belle lumière, et très vite un grand nuage de sable qui a donné à cette plage une superbe atmosphère.

Mais le plus étonnant : des milliers de papillons ! En revenant vers le village, le long de l’île, nous roulions au milieu de nuages de papillons. Les enfants étaient sur le bord des routes, avec des bassines, des épuisettes pour les attraper. C’était certainement un jour de migration car nous y sommes revenus une seconde fois, et il y en avait beaucoup moins.

Ce moment était magique.

 

Matt

Du 25 au 29 mars

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu
  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Laisser votre commentaire ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.