La Thaïlande – Sentiments épars (le bilan, quoi !)

  •  
  •  
  •  
  •  

Après un mois passé dans le pays, voici un peu nos avis sur la Thaïlande.
Sukhothai Diapo 6

La Thaïlande est un pays facile pour un voyageur.

Les bus sont réguliers, nombreux. Si vous n’avez pas de bus, vous avez le train (le transport que nous avons préféré). Vous pouvez louer un scooter à bas prix. Et pour en parler des prix, tout est très abordable. Nous avons ainsi respecté sans encombre le budget moyen que nous nous étions fixés, soit 20 euros par jour, par personne (voir notre outil de simulation de budget).

On trouve des ATM dans toutes les rues, des Seven Eleven (le supermarché localo-américanisé) à tous les Carrefours. Et en cas de pépin, les cliniques ou hôpitaux sont plutôt nombreux, et de qualité satisfaisante. D’ailleurs pas de risque de malaria, non plus.

Bref, le bonheur ! Tout est accessible, abordable et finalement, vous composez le voyage que vous souhaitez.

Des marchés, des odeurs et des brochettes.

La Thaïlande a de brillant tout ce qu’elle offre de ses obscurs marchés de jour et de nuit. Des temples de dégustation qui se donnent dans des pochettes plastiques, des poulpes et du riz gluant. Des odeurs à n’en plus suivre leurs origines. Et des fleurs qu’on respire. Jamais comme nous l’avions fait en Asie.

Des temples, des couleurs, des montagnes. Et Bangkok.

Nous, nous avons décidé de partir de Bangkok vers le Nord.

Bangkok, une ville que nous avons vraiment aimée (voir notre vidéo). Un mélange de modernité mondialisée et de traditions anciennes. Une perdition dans les khlongs lointains, vieux et pauvres, puis un tea Bubble Gum dans le métro aérien.

Puis, les temples, leurs couleurs. On était bien sous les arbres dans le vent au chédi de Nakhon Pathom. On était silencieux devant les prières des moines et la vieillesse du Wat Chedi Luang à Chiang Mai. On en voit partout des temples, anciens, en construction. Des couleurs et des animaux. Des fumées et des lumières. Les lumières douces puis fluos du parc historique de Sukhotai. C’était top.

Et les montagnes de Chiang Dao, du Nord des confins du Triangle d’Or. Aux frontières birmanes, laotiennes et chinoises. Cette superbe impression d’une montagne qui grandit et va tomber sur nous, à l’arrière du pick-up d’Eric sur les routes des villages Lishu. Des errances à scooter à Kanchanaburi, au milieu des champs, dans des terres ocres et des cultures vertes.

Oui, c’était bien.

Et en vrai, de vrai, c’était bien pour commencer. Mais ca n’était pas très bien. La Thaïlande a perdu ce que mon docteur Nicoulet me racontait quand j’étais petit. Il avait ramené une carapace de tortue à ma soeur, et parlait de ses explorations à dos d’éléphant. J’entendais, il y a donc un peu plus de 20 ans, un pays de découvertes sauvages et de natures perdues.

Et ça, la Thaïlande l’a perdue. Le Sud, nous ne l’avons pas visité car de lectures en bouches à oreilles, nous avons bien entendu que ce Sud il n’était plus à la Thaïlande, mais à nous, les touristes. L’accessibilité agréable des régions par de grandes routes et de longs ponts a logiquement posé des pas sur les forêts authentiques et les campagnes sans fin. Et les Thaïlandais, aussi accueillants soient t’ils, sont devenus – on ne saurait le leur reprocher – des petits businessmen.

La Thaïlande est donc ouverte ;  elle est mixte car elle garde des coutumes colorées et vivaces, mais elle est avec nous dans le 21ème siècle. Une bonne chose pour eux. Et évidemment une bonne chose pour tous les voyageurs qui ont envie d’un pays plus facile à découvrir.

Mais ce qui est plus facile n’est peut-être pas aussi savoureux ?

Matthieu

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

2 commentaires

  1. Je comprends tout à fait votre sentiment. Nous venons de découvrir l’Asie avec 3 semaines en Birmanie. Sourires partout, grande curiosité pour nos enfants, des birmans s’approchait de nous pour les photographier! Et paysages pittoresques. Habits traditionnels élégants, maquillage au thanaka. Grande pauvreté évidemment, et quasi absence de machines agricoles. On ne peut que leur souhaiter un développement harmonieux, de l’eau courante, des tracteurs (et une conscience écologique de la part des dirigeants car les forêts primaires de teck sont en cours de disparition — le peuple en est conscient) et des institutions fonctionnelles, de bons hôpitaux…

    Dans quelques années sans doute (on leur souhaite), la Birmanie sera aussi développée que la Thaïlande, ni les hommes ni les femmes ne porteront plus leurs élégants longyis, les femmes mettront un maquillage quelconque… et quelques années plus tard ils seront aussi moroses que les Européens (on ne leur souhaite pas!). Nous sommes actuellement au Laos, et il y est nettement plus difficile d’extraire un sourire dans la rue! Mais ne perdons pas espoir, nous n’avons pas encore traversé les campagnes.

    Bon voyage!

    • Malheureusement, nous ne sommes pas allés en Birmanie et n’avons pas vu toutes les belles choses que tu décris.
      Nous sommes actuellement au Laos, où nous avons commencé par les petites villes. Et nous apprécions les sourires et la belle nature. Pour nous, le Laos est un vrai plaisir et on espère que vous y trouvez l’authenticité que vous y cherchez.
      Mais jusqu’à présent, les gens sont accueillants, gentils, et la nature est magnifique !
      On s’interroge cependant sur la déforestation grandissante orchestrée par les compagnies chinoises qui payent bien mieux que le gouvernement. La population en semble consciente également, mais il faut bien manger ? Le développement est une question sacrément épineuse où nous avons certainement aucune leçon à donner, mais on espère aussi qu’il se fera de manière intelligente pour eux.

      Bon voyage aussi !
      Nous irons sur votre site !

Laisser votre commentaire ici