éloge de la gentillesse australienne

  •  
  •  
  •  
  •  

Nous voici fraîchement débarqués en Australie, plus précisément à Adélaïde et ce qui me frappe de suite c’est la sympathie des gens, me voilà donc prête à faire l’éloge de la gentillesse australienne.

Eloge de la gentillesse australienne - Tour du monde

C’est un éloge qu’on ne fait pas si souvent. Lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il est « gentil », c’est souvent pris comme le qualificatif du pauvre. On a rien trouvé de mieux à dire alors on consent au moins un peu de gentillesse à la personne.

Eh bien franchement, c’est dommage.

C’est dommage car quand on le reporte à une plus grande échelle ça allège  la vie et la rend plus douce. Et la gentillesse des australiens m’a vraiment tout de suite sauté aux yeux. Dans les contextes les plus classiques et loin d’être les plus plaisants, à la caisse d’un super marché, quand on demande son chemin, chez le loueur de voiture etc. On vous répond avec le sourire, on est content de vous aider. Plus généralement, dans n’importe quel contexte, nous avons remarqué que les australiens cherchent à créer du contact. Il y a un vrai intérêt pour l’autre, d’où il vient, ce qu’il fait, ce qu’il pense de ceci ou de cela.

Il y a donc un climat de confiance qui se crée, on s’ouvre à l’autre, au dialogue. C’est reposant. Pas besoin d’être sur ses gardes, pas besoin d’être renfrogné.

Quelques jours, après avoir quitté Adélaïde, nous avons campé dans le petit village de Robe. Pour ne pas perdre les habitudes africaines, nous avions de quoi préparer un bon barbecue et c’est là, partageant le gaz (ily a plein de barbecues dans les campings mais aussi dans les lieux publics au gaz ou à l’électricité, le premier c’est top, le deuxième ça fait effet poêle alors c’est moyen), que nous avons rencontré Rod Gear.

Entre mouton et boeuf, patates et oignons, on a commencé à discuter puis finalement on a dîné ensemble avec sa femme et leurs enfants. Enfin on a eu droit à un concert privé de guitare acoustique! Bien sûr nous sommes invités à venir chez eux, bien sûr on a le contact de leur ami qui pourra nous héberger en Tasmanie, bien sûr c’est naturel, bien sûr c’est convivial.

Peut être que dans la vie normale je trouverais ça intrusif (j’ai des côtés ours) mais là, quand on le met en perspective avec le fait que dans la vie de tous les jours il y a ce contact facile, ce n’est plus intrusif, c’est juste gai!

On a eu d’autres rencontres comme ça, Jayne dans une auberge qui rentre dans la salle commune et qui avec aplomb se présente et cherche à comprendre qui nous sommes. Il y a cette recherche de l’enrichissement par l’autre.

Alors oui, je pense que c’est la première qualité des australiens et je voulais faire l’éloge de la gentillesse australienne et aussi m’en inspirer.

Une très bonne surprise à laquelle je ne m’attendais pas  et qui me fait comprendre pourquoi Matthieu tenait tant à ce pays.

Eve

 

Le 8 octobre 2014

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

2 commentaires

  1. Sans remettre nullement en cause la gentillesse et l’accueil des australiens, que pensent-ils de la politique d’immigration de leur pays ? http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/14/laustralie-depense-millions-decourager-limmigration-illegale-255459

  2. Ping :Super dîner à Hobart, oui les australiens sont gentils

Laisser votre commentaire ici