Ca fait réfléchir – Madagascar

  •  
  •  
  •  
  •  

Des notes en vrac sur chaque pays que nous découvrons. Des notes qui, à l’aune de nos habitudes et de notre culture, invitent à réfléchir… Ici, Madagascar.

Les Malgaches utilisent le zébu comme un compte d’épargne : quand ils ont de l’argent, ils investissent dans un zébu qu’ils revendront lorsqu’ils auront à nouveau besoin d’argent.

Une fille qui n’a pas les oreilles percées, c’est signe de pauvreté. Car cela veut dire que la famille ne s’est pas débrouillée ou n’a pas les moyens de leur payer des boucles d’oreilles en or. Du coup, les garçons les évitent.

Une personne ne se mariera pas avec plus noire qu’elle. Car dans la conscience collective, plus une personne a la peau foncée, plus elle est pauvre.

Les taxis sont pour la majorité des Renault 4L ou des 2CV. On voit beaucoup de voitures françaises sorties il a 20 ans : des Clio, des Megane, etc…

Pour chaque garçon, une cérémonie de circoncision (sans distinction de religion) est organisée. Lors de cette cérémonie, on choisit la personne la plus âgée, la plus proche (souvent les grands parents) pour manger le bout de prepus cru avec une banane.  Cette personne devient un peu le parrain de l’enfant.

La devise du pays est « Mora Mora ». Ce qui signifie « Doucement, doucement ».

Dans certaines zones de brousse, on fait 20 kilomètres en 3 heures.

Les pousse-pousse ne sont généralement pas tractés par un vélo, mais par un homme qui court pieds nus, même dans le froid.

Des gares routières pirates sont organisées. Vous demandez à un pousse pousse de vous amener à la gare routière. Il vous y laisse. Des taxis brousses vous proposent de partir. Les vendeurs ont des faux billets, des pseudo guichets. En fait, vous pouvez partir avec ces taxis brousses, mais c’est hors du circuit traditionnel, et des compagnies régionales.

Les toilettes publiques sont partout, derrière chaque maison.

Les automobilistes, et en particulier les chauffeurs de taxi arrêtent leur moteur dans chaque descente afin d’économiser de l’essence.

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Un commentaire

  1. Je parie que vous êtes repartis sans devenir parrain ou marraine.

Laisser votre commentaire ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.