Ça fait réfléchir – Philippines

  •  
  •  
  •  
  •  

Ca fait réfléchir…

– La langue philippine est faite d’une multitude d’expressions, de mots anglais et espagnols : ice-cream, six months, como estaca, zapatos, basura, that is the question, I don’t know…

– Le basketball est le sport quasi national.

– Au cinéma, les films anglophones sont diffusés en anglais et sans sous-titre.

– De nombreuses plages, comme à Cebu, sont privatisées et ne sont plus accessibles aux locaux.

– Typhons, tremblements de terre sont très fréquents ici.

– L’eau douce est livrée aux habitants par des camions. Parfois le camion passe, parfois il ne passe pas car il a été vidé par les hôtels à touristes.

– Au bureau d’immigration notamment, on se fait refouler si on n’a pas de manches longues et de pantalon.

– Dans les villages, les pannes d’électricité sont courantes, et peuvent durer 30 minutes, 1 heure, 2 heures…

– Aux Philippines, on fait la fiesta. Elle consiste pendant une journée à faire à manger, ouvrir les portes de sa maison à tous les passants. Les gens, même inconnus se joignent à la table, font connaissance et passent la soirée ensemble.

– Dans la montagne, dans la rue, en pleine nature, nous avons vu des Philippins jeter des déchets par terre, à travers la vitre des voitures…

– Dans les jeepneys (sorte de bus public), l’argent passe de main en main pour arriver jusqu’au chauffeur sans que personne ne s’inquiète d’être volé.

– Les gens ont des enfants avant d’être mariés.

– Pas de bouddhisme, pas de temples aux Philippines.

– Les combats de coqs dans des arènes, sur lesquels on parie, sont très courants aux Philippines. Les coqs sont survitaminés, dopés, et ont à une de leurs pattes un lame acérée pour se battre.

– Les Philippins ont une très forte attirance pour les USA (le basket et la NBA, la musique, San Francisco…).

– A Manille, dans le métro, il y a des wagons dédiés exclusivement aux femmes.

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Laisser votre commentaire ici