Au bout du bout – Cape Agulhas – Afrique du Sud

  • 9
  •  
  •  
    9
    Shares

Cape Agulhas en Afrique du Sud, le Cap des Aiguilles, le bout de l’Afrique.

Cape Agulhas  - Afrique du Sud (5)

Car, oui, ça n’est pas le Cap de Bonne Espérance, mais bien Cape Agulhas qui est à la pointe de l’Afrique, au croisement de l’océan Atlantique et de l’océan Indien ! La preuve !

Une très belle promenade au bord des océans

Beaucoup de fleurs, d’oiseaux et de rochers effilés. Le long de cette côte il y a une épave tous les kilomètres tellement la mer est dangereuse. Nous sur la plage, au milieu des fleurs on est bien. On est protégé et on observe le paysage.

Mon côté chauvin m’a donné une hallucination olfactive et j’ai soutenu mordicus que l’océan Atlantique « sentait » plus que l’océan Indien. C’est faux bien sûr mais j’y ai cru un moment et j’ai trouvé ça drôlement poétique. Malheureusement ce n’est pas vrai!

Sensation de bout du monde

Enfin, nous sommes allés à la fin des terres africaines. Quand on y réfléchit, ça ne veut pas dire grand chose mais bizarrement ça fait de l’effet. C’est étonnant de se dire que cet endroit est la fin de quelque chose et c’est parce qu’on le sait qu’on est ému différemment.

Je ne sais pas trop pourquoi mais ça m’a plu.

Nous étions peu nombreux et le paysage était beau. Ça nous a coûté car la route à été longue mais on est allé voir à quoi ressemble une extrémité.

La veille déjà, dans un tout petit village blanc, Arniston. On avait eu la sensation du bout du monde. Vous imaginez un village de bord de mer hors saison. Personne. L’océan fort qui gronde. La nuit qui tombe à 18h. Le village des blancs et à côté le village des noirs. Pour se sentir pas grand chose c’est facile. Heureusement il y a eu le feu de cheminée et les pasta.

Mais la vue sur l’océan quand cherchant notre chemin on est arrivé devant la baie a été un gros choc visuel. Du sable blanc mais sans les cocotiers. Une eau bleue pâle et parsemée de moutons bien en ligne et un vent à décorner les boeufs.

Ca souffle!

Eve

 

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu
  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

Un commentaire

  1. Vos reportages sont de belles vraies leçons de géographie physique mais surtout humaine. Bonne route à tous les 2.

Laisser votre commentaire ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.