Un bon film en voyage, ça fait toujours du bien

  •  
  •  
  •  

Un bon film en voyage, ça fait du bien oui. Ça repose. Et c’est un des plaisirs « collatéraux » d’un tour du monde. 

films en tour du monde

Depuis le début du voyage, nous avons aussi une chance : avoir le temps. Pouvoir regarder des films, lire autant, donne une teinte particulière à cette expérience.
C’est la raison pour laquelle nous voulions noter petit à petit les films qu’on voit.

Les revisionnages qui font plaisir

La grande vadrouille – 1966- Gérard Oury : ce film est bon. Et ca fait plaisir de voir la France, la campagne, ses paysages.

Le corniaud – 1965 – Gérard Oury : c’est simple, c’est agréable et c’est bien fait. Elle était sympa cette France de la Nationale 7. Ca fait du bien.

Alien : héhé.

Les revisionnages qui méritent ou pas

Les 3 Jurassic Parks : le premier. Mais les deux autres ne seront pas sauvés.

Ils cheminent

La traversée de Paris – 1956 – Claude Autant-Lara : un film splendide. On a adoré.

Un singe en hiver -1962 – Henri Verneuil: un sujet et un traitement intéressants. Belmondo et Gabin au top.

Le tatoué – 1968 – Denys de La Patellière : intéressant et amusant. Gabin et de Funes 20 ans après, c’est bien.

Les flics comme on n’en fait plus

Le clan des Siciliens -1969 – Henri Verneuil : « quand le nerf du cul est tendu, la raison est foutue ». Chouette, très chouette.
Le cercle rouge – 1970 – J.P Melville : très bon Bourvil dans son rôle de commissaire angoissé. Un film tout silencieux, esthetique, mais une pâle copie du scenario du clan des siciliens.
Deux hommes dans la ville – 1973 – Jose Giovanni : très intéressant. Même si un poil kitsch. Eve a pleuré.

Les supers pouvoirs

Les 2 Batman de Tim Burton : des jolis personnages, Catwoman géniale, barjot, et Batman un peu en toc.
Les 2 Batman de Joel Schumacher : BOF
Les 3 Batman de Nolan : ouououh génial !
Hulk : c’est beau l’amour et Édouard Norton aussi.
Thor 1 et 2 : c’est beau l’amour et les brutes épaisses aussi.
Iron Man, les 3 : c’est marrant et sensible les grandes gueules.
Captain America : ouh qu’il est respectueux le petit !
Avengers : « la star, c’est l’équipe » (Karim Benzema)
Les Indiana Jones : vieux et rigolo. On tomberait presque amoureux de Harrison. Le meilleur : la dernière croisade.

Hitchcock : dans Hitchcock, tout est très bon

La corde

Fenêtre sur cour

La mort aux trousses

Sueurs froides

A l’heure de la sieste

Oscar -1967 – E. Molinaro : du De Funes, en mode théâtral de théâtre.
Le gendarme de Saint Tropez – 1964 – Jean Girault : toujours sympatoche. Et Patrice Laffont…

Psycho moderne

Prisoners – 2013 – Denis Villeneuve : chaud. C’est brut, bien filmé. Ca te tient. Hugh Jackmann et Jake Gyllenhaal sont très bons.
Le loup de Wall Street – 2013 – Scorsese : Di Caprio est toujours aussi bon. Mais si Scorsese a voulu dégoûter le spectateur du monde de la finance, c’est réussi. On en sort crevé.

Matt

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu
  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

4 commentaires

  1. Salut,
    Ouais ouais.
    A venir. L’argent de la vieille. Rome ville ouverte. Les nouveaux monstres. L’évangile selon St Matthieu, Les vitteloni. Vania 42e rue. Marie et Max. La règle du jeu. Vincent François Paul et les autres..Une femme sous influence, La nuit du chasseur. America Amarica. La poursuite impitoyable Le Policier. Les joueurs d’échec, Les 7 samourai. Blue Velvet

  2. Non non. Je me lance dans la critique des films italiens moi aussi.
    L’argent de la vieille – 2 Jeunes (un couple) abusent d’une vieille pour satisfaire leur envie de périgrination – Rome ville ouverte – Ils partent demander (surtout lui) pardon au Pape -Les nouveaux monstres – En chemin ils récidivent. Et encore plus brutalement (surtout elle) – L’évangile selon St Matthieu – Sans commentaire aucun – Les vitteloni – Veaux en Italien. Ils nous voient comme ça! Nous les obscures, Les laborieux…

  3. Pas de réponse, alors je me lance dans la suite au hasard.
    Ils décident (le couple) d’aller taper un oncle en Amérique (à lui l’Oncle, c’est Vania, dans la 42e rue). Malheureusement il est raide le Tonton mais ils rencontrent La Tata Marie qui partage son appartement avec Max. Un type peu recommandable. Il passe ses nuits jouer au cartes avec des mecs aussi louches que lui. Le jeune couple (lui surtout)décide de participer mais comme ils ne connaîssent rien au cartes (surtout lui, c’est un guik) on lui apprend la Règle du Jeu. Il y a là les habitués Vicent (le beau) François (la brute) Paul (le tordu)… et les autres truands. Elle, elle reste observatrice mais semble fascinée par l’ambiance. Elle pousse son homme (la vilaine) à jouer de plus en plus gros (la très vilaine) car elle est devenue Une Femmes Sous Influence. Il perd tout alors on lui propose de jouer sa femme (qui est une très jolie femme un rien Italienne). Il refuse elle accepte (la vilaine Italienne) et il la perd. Ils lui font comprendre que ce n’est plus un jeu, elle elle semble contente (sans commentaire) mais lui pas du tout. Alors il casse tout (il est très fort quand il est en colère)il la gifle (elle le mérite), ils se sauvent. Elle le suit (sympa). Mais les autres (pas contents) partent à leur poursuite. S’en suit une traque dans la nuit. Tin Tun Touoin! La Nuit du Chasseur. Ouuufff, ça fout la frousse.
    @+

Laisser votre commentaire ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.