Charlie et les Chocolate Hills – Bohol – Philippines

  •  
  •  
  •  
  •  

Après avoir quitté l’île de Balicasag, et avant d’allé voir Charlie et les Chocolate Hills, nous sommes retournés à Tagbilaran. C’est en quelque sorte la capitale de l’île de Bohol. Et c’est tout simplement affreux.

Tagbilaran ca n’est pas le paradis ! 

Ici, il n’y a que les côtés négatifs du pays : une architecture désordonnée, une pollution étouffante, un trafic continu, de la poussière, encore et toujours.Cela dit, le but n’était pas d’y rester !

Les Chocolate Hills, c’est quand même un peu fou

Une fois la moto louée, nous sommes partis pour les fameuses Chocolate Hills. Et bien, c’est comme la carte postale, sauf qu’en vrai, c’est plus beau.
C’est quand même incroyable ce que la nature est capable de fabriquer…

Les Chocolate Hills sont en fait des collines constituées de coraux et de coquillages qui se sont déposés ici il y a deux millions d’années. On compte 1268 collines. On les appelle « de chocolat » car en saison sèche leur végétation se teinte d’une couleur brun-chocolat (pour en savoir plus sur les Chocolate Hills).

Dans l’arène, des combats de coqs !

Nous avons roulé toute la journée, et nous avons goûté l’ambiance électrique des combats de coqs. Ce type de chose ne fait pas partie de nos spectacles préférés, mais c’est important pour en découvrir un pays que de voir ce qui l’agite. Des gens debout sur des arènes en bois, en train de crier leurs paris, c’était une atmosphère très particulière.
La violence du combat tranche face à la convivialité du repas que nous avons pris hors de l’arène, dans un petit boui-boui de cuisine traditionnelle.

Pour ne pas en rajouter quant à l’exploitation des animaux par l’homme, nous ne sommes pas allés voir les tarsiers. Il paraît que ces animaux ne supportent pas la captivité plus de 12 mois.

En revanche, nous avons roulé pendant des heures sur des chemins escarpés, en plein milieu de ces fameuses Chocolate Hills. Nous n’y avons croisé que des beaux paysages et de chaleureux sourires.

Eve

Le 9 mai 2014, sur l’île de Bohol aux Philippines

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

4 commentaires

  1. Marie-José Mollejo Miquel via Facebook

    Oh c’est beau !!!!

  2. Jacky Guillot de Suduiraut via Facebook

    Now I understand why it’s « Charlie et les Chocolate Hills 🙂

Laisser votre commentaire ici