Zion Park + Bryce Canyon sous la neige = BEAU

  •  
  •  
  •  
  •  

Nous avons hésité à aller au Zion National Park et au Bryce Canyon sous la neige. Car rester bloqués 10 heures sur une autoroute est en effet à chaque fois un plaisir, mais il est des plaisirs dont il faut se délecter avec parcimonie. Au final, nous avons bien fait d’y aller.

600 kilomètres pour se faire un brushing

Bardés d’enthousiasme, nous sommes donc partis braver les recommandations les plus pessimistes des rangers et consorts de l’office de tourisme.

Nous y avons rencontré une charmante dame sexagénaire, qui a bien ri lorsque nous l’avons questionnée sur les quelques 300 kilomètres à effectuer pour rejoindre Zion dans l’Utah.

Elle en fait 600 pour se faire un brushing. 600 !

« Oui, depuis ma jeunesse, j’ai toujours la même coiffeuse. Je l’aime bien alors, je vais à Salt Lake City me faire couper les cheveux. Vous savez, ici, on fait beaucoup de kilomètres ».

Tu m’étonnes ! C’est vrai que faire un Toulouse-Paris pour me faire raboter les rouflaquettes, ça ne m’était jamais venu à l’idée.

Entre Otmar, le compagnon germain de ma mère, qui n’est pas du genre à reculer devant une colonie de pachydermes, et cette dame dont le rapport transport-prix du brushing est une véritable blague, il faut croire que nous aurions pu conduire 6000 kilomètres en plus, en 2 jours et demi, 24 heures sur 24, avec du Redbull, et sans les mains.

Une relative prudence nous a poussés juste à quelques 300 kilomètres de là : au Zion National Park.

Le Zion Park : c’est pas petit

Bon, j’avoue, je n’ose pas encore rentrer dans la litanie des couleurs et ses dégradés, des types de formes, et des orientations de la lumière. Je vais résumer : c’était très beau. Très grand, immensément grand. Des plateaux rouges à perte de vue pour arriver, et ensuite des murs de pierre vertigineux. Sous la neige.

Le réveil dans de tels endroits est un délice. Des biches, des cerfs aux alentours. Des lumières changeantes, et les reflets de la neige rendent ces endroits encore plus beaux qu’en été. A tous ceux qui voudraient le tenter, je peux vous l’assurer : faites les parcs en hiver.

Le Bryce Canyon : c’est fou fou ce que fait la nature

Puis, nous avons rejoint Bryce Canyon, qui était encore plus blanc.

Bryce Canyon, c’est aussi la découverte que le chauffage de notre camping-car ne marchait pas. Avec des températures inférieures à 0,  c’est la panacée.

Ma mère et Otmar dont le lit en contrebas ne profitait pas de la chaleur que nous avions en hauteur sur le lit des enfants ont dû s’emmitoufler dans des colonies de sacs, draps, couvertures. Il y avait un petit côté Restos du Cœur dans ce camping-car.

Bryce Canyon a été longtemps – vous saurez dans un prochain article jusqu’à quand – le chouchou pour 3 d’entre nous.

Dans ce parc, les roches érodées par l’eau et le vent forment des cheminées pointues qui s’érigent en groupe ou en solo, dans des tons jaunes à orangés. Ces phénomènes géologiques sont liés à la stratification de couches aux propriétés minérales différentes, et pour lesquelles la résistance à l’érosion est particulière.

Des demoiselles coiffées dans des cheminées de fée

Les «  demoiselles coiffées »  ou de « cheminées de fées », formes aux jolis noms, en sont un exemple signification puisqu’elles se caractérisent par une colonne conique au bout de laquelle est posée un rocher plus gros. Elles portent aussi le nom de Hoodoos, qui selon les légendes amérindiennes constituaient les reliques pétrifiées de personnes ayant mal agi.

Cette base géologique est partout la même, mais les différents sites ont tous une architecture particulière. Une forêt de pics et d’aiguilles, des grands orgues, des arches et des caves à flanc de falaise : le vent a sillonné dans la pierre des chemins différents et infinis.

C’est beau, et sous la neige, on ressent la chaleur de ce type de paysages, et pourtant le froid de l’air.

Superbe.

Matt

Infos pratiques & Conseils

  • Je vous conseille vraiment de faire l’Ouest Américain, et notamment le Bryce Canyon en hiver. J’ai visité cette région en mai et en décembre, et la saison hivernale apporte une ambiance et des couleurs exceptionnelles.
  • En hiver, si vous cherchez un camping pour votre RV (camping-car), le Best Western à l’entrée du pac possède un parking aménagé pas désagréable, d’autant que vous pouvez accéder à la piscine de l’hôtel chauffée et son jacuzzi.
  • En camping-car, si vous cherchez à recharger votre réservoir de propane, sachez qu’il y a une station (Sinclair Station) à l’entrée du parc qui peut vous approvisionner.
  • Levez-vous tôt le matin pour profiter des meilleures lumières et ne vous arrêtez pas au premier point de vue. Partez un peu plus loin, et faites le canyon en sens inverse afin d’éviter au maximum la foule.

 

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Un commentaire

  1. Sans aucun doute Bryce est le parc qu on a préféré il y a quelques années – mais apparemment il y en a d autres tout aussi splendides dans le coin!

Laisser votre commentaire ici