Bryce Canyon, Dream Canyon – Par Chantal

  •  
  •  
  •  
  •  

La mère de Matthieu nous ayant rejoints en fin d’année pour un voyage aux Etats-Unis, nous lui avons demandé d’écrire un mot, un article sur ce qu’elle souhaitait. Elle livre ici, sa vision, sa visite de Bryce Canyon.

Bryce canyon - Dream Canyon -  Article - Par Chantal

A 2700 mètres d’altitude, une rencontre…

Partir tôt, un matin d’hiver à la recherche des « Hoodoos », ces êtres de légende punis par manque de sagesse, pétrifiés dans la roche orangée, érodée et ……. découvrir, parées de dentelles neigeuses ces toutes belles et gracieuses demoiselles coiffées.

Leurs costumes magnifiquement colorés aux lueurs du soleil levant fascinent mon oeil inquisiteur. Le jupon jaune pâle effleuré par le rayon solaire déborde de la robe rougeâtre, la taille ressérée révèle un corsage léger et crayeux. Sous leurs chapeaux à larges bords, les fées jouent avec la lumière et dissimulent leur mystère.

De leurs pieds gelés par le froid hivernal, des lacets serrés conduisent mes pas sur les pentes du canyon. Là, les (sa)pins de Noël à la parure étoilée de derniers cristaux de neige mélent leurs racines précieuses, fossilisées au pinceau Indien bleuté de Bryce canyon.

Un peu plus loin, sur la paroi rocheuse rougissante, Hermione, le cerf conduit sa harde de biches à la quête de buissons épineux.

Dans cet amphithéatre, à ciel ouvert, au milieu de cette nature époutouflante, j’assiste au miracle de la vie.

Chantal

Le 28 décembre 2014

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

2 commentaires

  1. Merci pour ce témoignage si poétique et pourtant si réaliste. ..cela correspond tout à fait au souvenir que j’en ai. En tout cas on comprend d’où Mathieu tient sa jolie plume

Laisser votre commentaire ici