Un tour du monde, c’est quand même beaucoup de sacrifices

  •  
  •  
  •  
  •  

Faire un tour du monde, c’est top car on découvre plein de choses.Mais c’est aussi beaucoup de sacrifices dans la vie quotidienne.

Sacrifices - J'ai Une Ouverture - Tour du Monde

Oui c’est vrai, faut renoncer à des plaisirs simples.

Genre :

– Choisir le matin entre la chemise Lavande et la chemise blanche qui est mieux, bien mieux assortie avec le seul pantalon encore propre, mais qu’il va falloir repasser car hier elle a pas été rangée et donc elle est froissée

– Sortir les clés de la poche droite de son pantalon pour fermer l’appart, se rendre compte dans l’escalier qu’on a oublié son pass navigo, remonter, chercher les clés qui ne sont plus dans la poche droite du pantalon mais dans la poche gauche de la veste, prendre le pass navigo, refermer l’appart en mettant les clés dans sa poche, arriver au métro, passer son NAvigo, et bloquer brutalement sur le tourniquet car on a oublié de le recharger…

– Faire la queue devant un ascenseur (pour le provincial que je suis, je crois que ça a été la pire découverte que j’ai faite à Paris)

– Réussir à avoir au même moment dans son appartement, un pied dans la cuisine, sa tête dans la chambre, et l’autre pied sur le palier

– Les « tu me forwardes la meeting requuuueessst ? », « don’t worry, step by step, on va aller to the point”, “YES ! Good guys !! cette année, on va s’overshooter le forecast tout en gardant un super bon run rate sur les large deals ! ”…….. Insupportable

– Avoir le nez dans l’aisselle suante de son voisin de métro, tout en étant compressé entre les fesses de Miss Camping de Gif sur Yvette et le ventre bedonnant de Jacky tourneur fraiseur.

–  Payer en terrasse son verre d’eau, son thé 4 euros et son croissant 2 euros

Bref, y a des choses dont on voir avoir vraiment du mal à se passer….

🙂

Matt

 

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Laisser votre commentaire ici