Un lac, un sapin, un lac, un sapin, un lac, un sapin

  •  
  •  
  •  
  •  

Un lac, un sapin, un lac, un sapin, un lac, un sapin. Oui, c’est ça le Canada. Faut dire que sur le 2ème pays le plus grand du monde, 20 fois la France, il y a de la place. Non, le Canada c’est une vraie usine à conifères et nappes phréatiques.

Parc de la Jacques Cartier - Québec - Canada - Couv

Le Parc de la Mauricie : plus bleu que le bleu de tes yeux

Ce parc, pas très loin de Montréal, a été notre premier. On se baigne dans quelques cascades bien peuplées de Canadiens et de touristes comme nous. L’eau est bien froide. Puis, on part sur des kayaks avec nos amis venus de France. L’eau est d’un bleu profond, les sapins verts bordent le lac. Ces paysages ne ressemblent pas à ce que nous avons vu jusque-là dans notre voyage. Cela me fait penser à la pureté, au sauvage de la montagne, et à la propreté suisse.

N’empêche, sur notre canot, et ce lac immense qui disparaît au creux d’un estuaire, la lumière rasante de la fin de journée, me donne l’impression d’être sur une mer. J’ai l’impression de pouvoir croiser une baleine.

Au milieu des fjords

Nous sommes montés jusqu’au parc du Saguenay, un grand fjord. On a pas mal marché, et monté des escaliers, les enfants sur les épaules. On a croisé un homme qui avait sorti sa tenue SM de cuir pour profiter du spectacle. Et une fois encore, au creux de magnifiques falaises, nous avons observé cette immensité bleue, sauvage, dont la marée recouvre et dévoile tout au long de la journée, des chemins qui me font penser à la Nouvelle-Zélande. Les falaises créent des méandres hauts de plusieurs centaines de mètres qui s’intercalent pour cacher l’horizon, qui est forcément mystérieux.

On cherche des ours, et on croise des lapins. On cherche les baleines, et on observe des écureuils. On traque les caribous, et on tombe sur un porc-épic !

Les mouches

L’enfer, c’est les mouches à chevreuil. Des espèces de moustiques de combat, qui vous prennent au cuir chevelu, et vous collent un ippon. Au Parc de la Jacques Cartier, ce sont les copains moucherons qui pullulent. Des dizaines, des centaines, qui vous suivent, et vous pourrissent la vie. On nous avait parlé du Nord Québec pour la prolifération de ces emm***es entomologiques. A moments réguliers, on a été servi. On aurait pu les fuir, en chevauchant des canoés, mais on y aurait fini manchot, ayant déjà laissé un bras dans l’entrée et le camping du parc. Parce qu’au Canada, plus qu’ailleurs (ou peut-être au Costa Rica), nous avons vu de plus près la commercialisation des espaces naturels. Tu veux aller marcher dans la forêt, tu payes. Tu veux un canoé ? Tu payes évidemment, mais au-delà de la location à l’heure, tu payes aussi le transport pour t’amener toi et ton kayak. Tu veux une bouteille d’eau ? 5 dollars. On serait quand même bien parti faire un camping-canoé, paumés sur la rive du Saguenay, à faire un feu et des grillades.

Au kilomètre 120 de la 140

Un lac, un sapin, un lac, un sapin. Il y en a partout au Québec, et c’est tant mieux. Comme ça, chacun a le sien, et nous n’avons eu le nôtre. Au plouf plouf des arrêts sur l’autoroute, on a pris un chemin vers un lac, celui du Général Tremblay. Après plusieurs kilomètres à jouer avec notre gros 4×4 dans les flaques du chemin de terre, nous sommes arrivés sur une mini-plage, un petit ponton. Un abri en bois nous attendait là, avec quelques barques. Ca aurait pu sentir bon la lavande, il y aurait pu avoir une petite musique d’accueil. C’était tout mignon.

Lac du Général Tremblay - Québec - Canada

On mangé avec les écureuils, on a sorti la barque, et on est allé faire un petit tour. A quelques encablures de l’autoroute. Ca c’est le Canada qu’on aime.

Matthieu

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

2 commentaires

  1. Des espaces que je connais, y compris les mouches. Mon mari vient de passer 3 semaines plus haut que Chicoutimi pour chasser l’orignal. Mais c’était l’été indien!

  2. Dites donc les amoureux, avez-vous l’intention de passer l’HIVER en France???

Laisser votre commentaire ici