Une journée au zoo ! La réserve de Featherdale

  •  
  •  
  •  
  •  

On est allé voir les petits animaux de la réserve de Featherdale

La réserve de Featherdale - J'ai une Ouverture (10)

Tout à commencé avec le diable de Tasmanie

En fait, on a quitté la Tasmanie sans y voir son animal mascotte : le diable de Tasmanie (enfin si on en a vu un sur le bas côté de la route tout raide et tout froid. Ils roulent un peu comme des chauffards ici et vu qu’il y a beaucoup d’animaux, le spectacle des bas côtés est un peu triste). Et Yoann, ami des bêtes ne pouvait souffrir de quitter l’Australie sans voir ce petit animal. Or, on a un budget serré et toutes les réserves de Tasmanie se font un peu trop plaisir à notre goût. Qu’à cela ne tienne, nous irons voir les animaux de la réserve de Featherdale! (Il y en a plus pour le prix d’un si je puis dire !)

La réserve de Featherdale - J'ai une Ouverture (1)

Une journée au zoo

Nous voilà donc partis pour une journée 30 millions d’amis. La réserve de Featherdale est à 40 km de Sydney ce qui nous laisse le temps d’observer la banlieue verdoyante par la fenêtre. En arrivant ça sent un peu le bouc, on se met dans l’ambiance! Et puis on entre. Déjà ce qui nous régale c’est le fait que les wallabies sont en liberté et font leurs petits bonds un peu partout. On peut voir un énoooorme wombat (on a fait le portrait chinois de Yoann et c’est d’ailleurs son animal totem, Matthieu en cheval et moi en flamand rose… bah oui, on a eu pas mal d’heures de trajet à occuper). On a vu aussi un énoooorme oiseau préhistorique aux couleurs magnifiques et un énoooorme crocodile. Enfin, je vais pas vous faire le détail de tous les animaux non plus,ya les photos pour ça! Je me suis juste rendue compte avec dépit que mon oiseau préféré, celui aux plus belles couleurs, à la plus jolie carrure etc. est de la famille des pigeons. J’ai un peu perdu en glamour mais c’est pas grave, je n’avais jamais d’aussi bel oiseau alors je lui pardonne.

Observation approfondie de la poche du wallaby

Le clou du spectacle, l’animation qui laisse « baba » c’est quand même de pouvoir observer un petit wallaby entrer et sortir de la poche de sa mère. Moi j’ai pas trouvé ça très attendrissant mais peut être suis-je sans coeur ou peut être qu’il a tout fait pour me faire peur. En fait, maman wallaby était peinarde assise dans un coin, les yeux à demi clos sous le soleil quand d’un coup deux grands bâtons droits et poilus sont sortis de son ventre. Comme ça paf! Comme deux petits geysers. Bah, ça surprend! Et puis pas de tête, pas de corps, rien, seulement ces deux pattes tendues, bien droites, qui semble être des excroissances douteuses. Et puis petit à petit, ça gigote, ça se tourne et une petite tête apparaît entre les pattes. Et là, sous nos yeux ébahis, on a vu bébé wallaby sortir, gambader un peu puis rentrer se mettre à l’abri. C’est quand même fou le fonctionnement des marsupiaux… pour en savoir plus.

Le koala en vrai de vrai

On a continué notre balade et on a pu caresser le popotin d’un koala! Je peux vous dire que c’est aussi doux que la peluche et pas franchement farouche. Il est là, sur son perchoir à dormir et grignoter trois feuilles se laissant toucherle popotin. C’est un drôle d’animal qui dort quand même 20h par jour…

Mais on a aussi entendu l’histoire d’un koala plus « coquin » *** attention, lecteur de moins de 18ans ferme les yeux et passe au paragraphe suivant. Figurez-vous que l’on passe devant un enclos dont toutes les feuilles fraîches ont été enlevées et dans lequel une employée du parc est en train de nettoyer les perchoirs. Le koala a donc été déplacé sur une branche beaucoup plus proche de nous. On est ravi, on peut le voir de prêt. Là, la jeune fille nous raconte l’histoire. Elle est obligée de nettoyer son enclos une fois supplémentaire car ce mâle s’est frotté à toutes les branches de son perchoir pour se masturber et en laisser partout. Voilà, voilà et en plus il avait l’air content de son forfait. ***

 

On a passé une bonne demie journée là bas et nous étions aussi contents que les dizaines d’enfants qui visitaient également le parc. On regrette juste d’avoir loupé le repas du crocodile qui est le matin et qui nous aurait permis de le voir en action!

Si vous aussi vous aimez les petites bêtes, il y aura un autre article sur l’aquarium où dame nature nous a à nouveau mis une claque avec ses bizarreries et sa perfection.

A bientôt donc!

Eve

Le 21 octobre 2014

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Laisser votre commentaire ici