Nous voilà au pied des glaciers Fox et Franz Josef… !

  •  
  •  
  •  

Nous voilà au pied des glaciers Fox et Franz Josef en Nouvelle Zélande…!

L’arrivée au petit Fox

Le plus petit des deux nous réserve de surprenantes couleurs. En nous approchant du parking d’où part la marche pour rejoindre le glacier, on a pu voir sur notre gauche un petit lac à l’eau, non pas bleue cette fois (ça vous change un peu que de me voir répéter que l’eau est turquoise et patati et patata) mais VERTE FLUO. Fluo comme fluo. Fluo comme le stabilo de ta petite soeur (elle en a une rose? zut). Bref, fluo comme le costume de Jim Carrey dans Batman. Fluo comme l’espèce de gélatine verte héroine d’un film. Ca semble pas tout à fait naturel en somme. Pourtant ça l’est. Il s’agit juste d’une algue psychédélique.

Il faut imaginer le décor. Les glaciers charient des pierres. Dans cette région, la roche est grise assez pâle. Dans le sillon du glacier, on a l’impression d’être dans une carrière à ciel ouvert. Toute la montagne est grise, recouverte de pierres dont on a l’impression que d’un moment à l’autre elles vont se mettre à rouler jusqu’en bas. C’est donc au milieu de ce gris. Au milieu de cet espèce de bazar que ce trouve un tout petit lac vert fluo. Ca laisse un peu tout chose. Un peu comme si on se trouvait sur la Lune fasse à un reliquat de matière extraterrestre.
Pour remettre les pendules à l’heure, 400 mètres plus loin, la rivière qui s’écoule du glacier est bien turquoise, elle.

La glace

Pour se remettre de nos émotions visuelles, on poursuit jusqu’au parking du glacier. Là on y laisse notre van, fluo comme le lac vert. Et on commence à grimper. Souvenez-vous, la dominante colorielle ici c’est le gris clair. Tout plein de cailloux gris partout. Au loin on voit se dessiner la masse blanche du glacier mais en fait elle est recouverte de poussière et de cailloux gris. Il faut se rapprocher pour voir la glace émerger de tout cela. La paroi de glace et les crevasses qui elles, sont bien bleues.
Voilà, le premier glacier que je vois de toute ma vie! J’ai de la chance, dans 10 minutes on va en voir un deuxième.

Le grand Franz Josef

Il est plus grand, plus connu et a beaucoup reculé depuis ces dernières années.
A nouveau, même ambiance de carrière grise sauf que nous marchons dans le lit du glacier et sommes donc entourés d’immenses paroies rocheuses. Une petite cascade par-ci, par-là pour rythmer la chose. On s’approche à nouveau pour voir la cavité que forme l’eau qui s’écoule du glacier. La plus grande partie est en haut dans les nuages et il y a un ballet d’hélicoptères au dessus de nos têtes transportants les touristes qui ont voulu voir de plus près.

Glace fondue

En fait, je m’attendais à quelque chose de plus grand, à voir une paroi de glace et peut-être à entendre des pans de cette glace tomber. Là les glaciers sont loin et à en croire les relevés, ils reculent à vue d’oeil chaque année. Il y a facile 900 mètre de différence entre aujourd’hui et 2008.
Un joli détour car finalement la route est tellement belle que s’y rendre est plaisant mais une petite déception à la fin. Ceci dit, ça ne nous empêche pas d’avoir envie d’aller jeter un oeil aux glaciers d’Argentine!

Eve

Le 12 novembre 2014

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu
  • WordPress
  • Facebook
  • Google Plus

2 commentaires

  1. C’ est sûr, mieux vaut-il les avoir découverts avant ceux de Patagonie, au risque de les trouver très décevants … En terme de glaciers, le meilleur reste à venir !

  2. Eh oui 🙂 Le Perito Moreno (El Calafate Sud Argentine) ça c’est du crac, boum, hue, splash qui devrait vous époustrouiller si vous y allez. ..!

Laisser votre commentaire ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.