Nous sommes allés chez Bruno et Rebecca, deux expatriés en Nouvelle-Zélande

  •  
  •  
  •  
  •  

Nous avons rendu visite à deux expatriés en Nouvelle-Zélande : Bruno et Rebecca.

Nous sommes allés chez Bruno et Rebecca en Nouvelle-Zélande

Bruno, c’est le cousin de Claire, notre amie (amie dont la célébrité dépasse désormais les frontières puisque nous avons affiché sa tête en 3 mètres sur 2 en plein milieu de la Thaïlande).

Nous nous étions déja rencontrés, notamment lors d’une soirée mémorable au stade de France où Toulouse avait remporté le bouclier de Brennus face à Montpellier, la ville d’origine de Bruno et de Claire.

Bruno et Rebecca nous ont donc invités. Chez eux !

Résidence avec vue sur mer, terrasse. Une cheminée. Et joliment fleurie !

Plus sérieusement, c’est chouette.

1 an au bout du monde

Bruno et Rebecca ont choisi à la fin de leurs études de faire une année en Nouvelle-Zélande avec le permis vacances-travail. Ils sillonnent donc le pays tout en travaillant. Ils se sont posés ici pendant 3 semaines, à quelques encablures de Motueka, tout au Nord de l’île du Sud, dans la région des Marlborough. Ils bossent dans la vigne.

C’est sympa de voir comment deux personnes à l’autre bout du monde peuvent créer un petit espace de vie dans un camping.

Bruno, un ancien « éclaireur », a usé de ses talents pour monter un abri avec des bouts de bois. Il y a des petits luminions un peu partout et un magnifique bouquet de fleurs. Ils ont une tente dans laquelle ils stockent matériel et nourriture. Et ils dorment dans leur véhicule.

Ils ont construit tous les deux un piège à homard qu’ils vont bientôt tester dans la mer juste derrière leur camp. Une mer bordée par une plage sur laquelle viennent se dorer les otaries.

Relax

Nous avons passé une soirée sympa et « relax » à l’image de ce que Rebecca et Bruno pensent de la Nouvelle-Zélande. Ici, les gens sont « sympas, heureux et simples ». Ils bossent sans se stresser et vivent  tranquille. « Ils passent en famille ou entre copains le week end au camping, ils pêchent, ils sont bien ».

Depuis leur arrivée, ils ont même trouvé que toutes leurs démarches administratives étaient simples. En une journée, ils ont eu Carte SIM, téléphone, carte de crédit et l’équivalent d’un numéro de sécurité sociale. En une journée !

On connaissait un peu Bruno. On ne connaissait pas Rebecca. Mais les deux sont tout posés. Et c’est vrai qu’ils ont l’air d’être bien.

Nous sommes revenus deux jours plus tard, et nous avons expérimenté un peu plus de cette vie d’expatriés à l’autre bout du monde. 3 copains français à eux, qui tournent aussi en Nouvelle-Zélande dans un van, se sont joints à nous avec deux saumons pêchés quelques heures avant. Un autre gars, Erwan, a planté lui aussi sa tente à côté.

Soirée en collectivité

Une soirée commune a donc commencé. Tout le monde partage la table. Saumon sur le barbecue. Chacun fait sa tambouille. Pas les grandes effusions ou le bruit d’une soirée parisienne. Non, à la cool, en plein milieu de la nature, en train de cuisiner et de discuter. La soirée a fini autour du feu avec du thé. Demain trois d’entre eux iront bosser dans la nature.

Bruno et Rebecca craignent un peu de rentrer en France.

On les comprend.

Matthieu

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Laisser votre commentaire ici