Comment tu vois la vie ? – Hoa – Hoi An, Vietnam

  •  
  •  
  •  
  •  

Comment tu vois la vie - Hoa - Hoi An, Vietnam - J'ai Une Ouverture - Tour du Monde

Une belle rencontre en tour du monde : Hoa.

Nous l’avons rencontrée au Vietnam et lui avons posé notre questionnaire.

Comment tu vois la vie, c’est en effet un entretien composé de plusieurs questions que nous posons aux personnes que nous rencontrons tout au long de notre voyage. Une même trame pour mettre en valeur nos différences, nos complémentarités, nos façons de voir et vivre notre vie. Portrait.

Votre prénom ? Hoa, mais on peut m’appeler aussi Lucy.
Votre âge ? 25 ans.
Où vivez-vous ? Ici, à Hoi An au Vietnam.
A partir de quelle distance quelque chose est loin ? Si tu as la santé, rien n’est loin.
Avec qui vivez-vous ? Avec mon mari et ma fille.
Quel est votre métier ? Réceptionniste.
Combien d’heures travaillez-vous par jour ?
11 heures
Que préférez-vous manger ? L’hiver, des plats en sauce (cuits dans des pots en terre) et des crêpes de riz. L’été, des noodles.
Combien de temps mettez-vous pour aller travailler ? 40 minutes, avec mon scooter et le ferry.
Que représente pour vous la mort ? La mort signifie que tu vas commencer une nouvelle vie.
Qui est Dieu ? Bouddha. J’y crois, mais je ne pratique pas.
Quelle est la personne qui vous inspire le plus ? Ma fille.
Quelle est la chose la plus importante dans votre vie ? Le bonheur.
A quel âge est-on vieux ? Quand on ne peut plus rien faire. Mais tu peux aussi avoir l’air vieux, mais rester jeune.
Quel est votre meilleur souvenir en famille ? C’est difficile. Je n’ai pas trop de souvenirs parce que ma mère travaillait toute la journée, mon père aussi, alors. Non, si je réfléchis bien, c’est mon mariage, parce que là il y avait toute la famille.
Comment avez-vous rencontré votre conjoint/conjointe ? Lorsque j’étais lycéenne, j’habitais avec une amie loin de chez moi. Pour rentrer à la maison le dimanche, nous prenions toujours la même grande route. Mais un jour, on a décidé de prendre un autre chemin. J’ai eu une crevaison, et j’ai du prendre le bateau. Et sur le bateau, il était là avec des amis. On a commencé à discuter, et c’est comme ça que ça a commencé. J’avais 17 ans, mon père était très strict et ne voulait pas que je flirte avec les garçons. On n’avait pas de téléphone, donc on tchattait sur Internet. Nous sommes resté amis, jusqu’à ce qu’il vienne se présenter à mes parents et qu’il discute avec mon père. Et après, c’était bon.
Votre genre de musique préféré ? La musique douce.
Croyez-vous en la politique ? Pas vraiment, parce que nous sommes tous pauvres, et ils ne font rien.
Comment vivez-vous l’immigration dans votre pays ? Aucun problème. Si ce sont des gens bien, aucun problème. On peut tous être amis.
Quelle est la meilleure invention selon vous ? L’avion.
Qu’est-ce que l’amour ? Très difficile à définir. Je ne l’ai jamais défini jusque-là. Parfois on peut être triste. En fait, c’est beaucoup d’émotions différentes.
Quel est votre plus grand rêve ? C’est que ma famille se porte bien, et ensuite que je puisse voyager à travers le monde.
Si vous aviez un principe de vie ? Etre indépendante et heureuse.

Entretien le 31 mars 2014 à Hoi An

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

Un commentaire

  1. Ping :Backpacker, juste de la mauvaise graine ?

Laisser votre commentaire ici