Afrique du Sud : Mixité 0

le parc Kruger - Afrique du Sud - Tour du Monde - jaiuneouverture
  •  
  •  
  •  
  •  

    En Afrique du Sud : mixité 0. Oui, c’est dur à croire. Car qui n’aime pas Nelson Mandela… et tout le combat qu’il a mené ? En Europe, dans le monde, on respecte Mandela. Ici, nous n’avons pas trouvé un blanc, ni un noir qui ne l’admire pas. Et pourtant, on est loin de la mixité entre blancs et noirs. Mandela a évidemment fait énormément pour que les droits soient les mêmes pour tous, pour que la Constitution protège ces droits fondamentaux… Mais l’apartheid reste bien vivace et bien répugnant. Nous sommes partis de Johannesburg. Nous avons longé la côte Est, puis sommes arrivés à Cape Town, pour remonter la côté Ouest jusqu’à la Namibie. Bref, nous avons vu du …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Je suis bénévole, mais est-ce que j’aide vraiment ? Ma semaine chez Graines de Bitume – Matthieu

graines de bitume - solidarité - tour du monde - jaiuneouverture
  •  
  •  
  •  
  •  

    Je suis bénévole, mais est-ce bien utile ? Est ce qu’aider une semaine ou deux apporte vraiment quelque chose de positif aux enfants et à l’association ? S’occuper d’un bénévole prend du temps A Tana, nous sommes tombés sur une magnifique association : Graines de Bitume. J’ai commencé à me poser cette question à notre arrivée. Marie-Cecile, la coordinatrice de Graines de Bitume, qui ne gère pas moins de 27 employés,  nous avait en effet déjà consacré une matinée pour tout nous expliquer et nous montrer. Une demi journée déjà où quelqu’un prend de son temps pour vous. J’étais un peu gêné. Puis la première après midi, je l’ai passée pour observer comment Fetra, l’éducateur animait son atelier. Je n’allais …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Ca fait réfléchir – Madagascar

  •  
  •  
  •  
  •  

    Des notes en vrac sur chaque pays que nous découvrons. Des notes qui, à l’aune de nos habitudes et de notre culture, invitent à réfléchir… Ici, Madagascar. Les Malgaches utilisent le zébu comme un compte d’épargne : quand ils ont de l’argent, ils investissent dans un zébu qu’ils revendront lorsqu’ils auront à nouveau besoin d’argent. Une fille qui n’a pas les oreilles percées, c’est signe de pauvreté. Car cela veut dire que la famille ne s’est pas débrouillée ou n’a pas les moyens de leur payer des boucles d’oreilles en or. Du coup, les garçons les évitent. Une personne ne se mariera pas avec plus noire qu’elle. Car dans la conscience collective, plus une personne a la peau foncée, plus elle …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Tourisme sexuel, racisme, solidarité… Notre discussion avec un malgache

  •  
  •  
  •  
  •  

    Tourisme sexuel à Madagascar, racisme, solidarité…. Partis trois jours sur une mer calme, nous avons eu le temps de parler avec Daouly, notre piroguier. Il avait un très bon français. Comme on s’entendait bien, je crois qu’on a eu sa confiance. C’est un gars heureux, sympa et honnête, qui touche à la cinquantaine. Le tourisme sexuel A parler de la société, de nos différences, nous avons commencé à discuter du tourisme sexuel à Madagascar. Un fléau qui touche ce pays, et pour une grande partie des mineurs. On lui a demandé ce qu’il en pensait, pourquoi ça existait à Madagascar. « Les parents poussent leur fille à se marier jeunes avec des wazahs (les blancs) pour qu’elles ramènent de l’argent à …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Conte africain

  •  
  •  
  •  
  •  

    Un conte africain, une légende. Que j’aime bien. Il était une fois une chaise. Cette chaise était simple mais charmante. Elle était en bois et avait, comme toute chaise, 4 pieds. Ces 4 pieds étaient unis, rattachés les uns aux autres. Ces pieds avaient l’habitude de vivre ensemble. Quand la chaise était déplacée, ils bougeaient ensemble. En fait, c’est comme s’ils avaient toujours été 4. Il arrivait parfois qu’il y en ait un qui veuille prendre l’air. Être un peu libre, faire sa vie tout seul. Mais finalement, être un pied seul, tout ça n’avait pas beaucoup de sens. Non, à quatre, c’était bien. Mais un jour, un pied se cassa. Il etait fendu, de tout son long. Impossible à …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Si on devait changer quelque chose à l’Asie

  •  
  •  
  •  
  •  

    Si on devait changer quelque chose à l’Asie ? Nous avons adoré notre voyage en Asie. C’est un continent ouvert, chaleureux, coloré, et authentique. Nous avons pu y visiter l’Inde, l’Indonésie, le Laos, le Vietnam, la Thaïlande et les Philippines. Mais bon, allez, il y eu quand même des choses qu’on aurait bien changées… Eve : – L’usage trop fort de la clim dans les lieux publics ou dans les transports – La poussière – Je ne dirais pas non à moins de chaleur – Je mangerais moins de riz et plus de légumes – Je remplacerais volontiers les toilettes sales par des toilettes propres – Arrêter avec le Durian. Cette odeur, dans les rues, dans les supermarchés, ça je supprime. …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Le jeu des différences en Asie du Sud-Est

  •  
  •  
  •  
  •  

    On pourrait croire que l’Asie du Sud-Est finalement, c’est tout un peu pareil. Dans la même zone, donc avec les mêmes traditions, les mêmes habitudes, les mêmes mentalités. En fait, pas du tout. Faisons le jeu des différences en Asie du Sud-Est, après notre séjour de 5 mois en Thaïlande, au Laos, au Vietnam et aux Philippines. Le bouddhisme  : – en Thaïlande : Oui, beaucoup ! – au Laos : Oui – au Vietnam : Oui, mais plus le culte de l’ancêtre – aux Philippines : Rien. Que du catho. La pratique de l’anglais  : – en Thaïlande : Oui, pas mal – au Laos : Très moyen – au Vietnam : Très moyen – aux Philippines : Super bien Les plats : – en …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

On oublie trop souvent qu’on est libre

  •  
  •  
  •  
  •  

    On oublie trop souvent qu’on est libre. Oui, c’est que je ressens en étant ici aux Philippines. « Qui n’est pas capable d’être pauvre n’est pas capable d’être libre ». C’est de Victor Hugo. Nous voyageons depuis 4 mois et c’est une des impressions les plus fortes que j’ai. En France, on se sent vite sur une route normée et toute tracée. Dans sa vie, il faut réussir, avoir une bonne situation, pour pouvoir faire ce qu’on veut. La liberté comme résultat d’un bon salaire… Pour réussir dans sa vie, chez nous, on est capable d’avoir des horaires indécents,  une vie de stress et de contraintes. Pour parfois ne pas avoir le temps de profiter de cet argent. Et avoir, ce n’est …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Tourisme, monde de brutes

  •  
  •  
  •  
  •  

    Tourisme, monde de brutes… Oui, c’est ce qu’on peut se dire ici. Nous sommes à Cebu ou plus précisement à Punta Engano sur l’île de Mactan. Une ville village. La chaleur est pour nous écrasante. Ici, il n’y a pas un brin de vent. Naivement, avec Matthieu, on pense se rafraichir à la plage. La mer nous entoure, ce doit être facile de trouver un endroit pour se baigner. Et bien non. Il n’y a plus de plage à Mactan. Elles ont toutes été réquisitionnées par les hôtels qui depuis font payer 10 euros la journée. Avez-vous une idée de ce qu’on peut faire avec 10 Euros quand on est philippin ? Un bon dîner pour 10 personnes. Autant vous dire …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Comment trouver une mission humanitaire à l’étranger ?

Que Huong Charity Center - orphelinat au Vietnam - Tour du monde - jaiuneouverture
  •  
  •  
  •  
  •  

    Comment trouver une mission humanitaire à l’étranger ? On croit ça facile mais nous avons galéré pas mal. Ce qui a priori semble être incroyable… On vous donne nos conseils. Mais oui, on se perd, et on s’étonne dans ce qui est proposé sur Internet. Des entreprises qui vous font payer les missions humanitaires ! On est même choqué. Car fleurissent les entreprises qui vous proposent des séjours humanitaires. Qui vous proposent…. Qui vous font payer ! 2040 Euros pour 15 jours en Afrique du Sud sur un chantier de construction par exemple… Qu’inclut ce prix ? « « L’organisation individualisée de votre mission, Hebergement et nourriture, Assurance médicalisée de votre voyage, Support 24h/24h, 7j/7 sur place et au siège/ Transfert de et vers l’aéroport »…. C’est …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

J’aime le monde et…

  •  
  •  
  •  
  •  

     J’aime le monde…et je ne comprends pas ce qui vient de passer le week-end dernier en France. Je veux dire, les élections européennes. Le but n’est pas de politiser notre blog, mais en fait, ces résultats sont en contradiction même avec notre vie actuelle : s’ouvrir à l’extérieur, rencontrer et vivre avec le monde. Comment peut-on se replier tant sur soi ? Si je comprends bien la signification de ces résultats : nous ne voulons pas que des gens arrivent chez nous, nous aimerions à la limite que certains quittent notre pays, et nous ne voulons pas construire avec d’autres un espace plus grand : l’Europe. Bref, on veut rester entre nous chez nous. Et chez qui cette idée est-elle la plus présente ? …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire

Internet, monde de brutes

  •  
  •  
  •  
  •  

    Internet, monde de brutes anonymes Evidemment, c’est un plaisir d’alimenter ce site, de recevoir des commentaires, des compliments, d’échanger. Nous y passons beaucoup de temps, non seulement parce que c’est agréable de faire un carnet de bord, mais aussi parce que nous voulons partager. C’est vrai du coup que chaque commentaire d’amis, de proches, d’inconnus, fait très plaisir, même petit. Cela met de la vie. Cela montre qu’on nous suit. Avec Eve, on est toujours impatient d’aller voir le module commentaires. Mais, là, je veux parler d’un point en particulier : les personnes qui nous envoient des mails, des questions. Ils nous envoient des demandes de renseignement, des avis, des conseils. Bref, à chaque fois, c’est un plaisir de répondre, de …

Lire le déroulement fascinant de cette histoire