Souvenirs du Laos : la vidéo un an après

  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a un an, nous étions au début de notre voyage, nous étions en Asie, nous étions au calme. Voici quelques souvenirs du Laos.

 

Ce que nous avons retenu c’est le sentiment de découvrir un pays lent, au rythme de l’eau, engourdi par la chaleur et enveloppé par la poussière. Cette lenteur et cette douceur de vivre nous a dérouté au début. Nous arrivions de Thaïlande, pays développé, dynamique et ouvert au tourisme. Nous avions passé un mois à être fortement sollicités, venez voir ceci, venez acheter cela etc. Et puis tout d’un coup le calme.

Le pays où l’on écoute pousser le riz

Nous avions rencontré un française au moment de passer la frontière vers le Vietnam. Une fille résolument hippie qui avait décidé de venir au Laos car c’est le pays où l’on « écoute le riz pousser ». C’est une promesse de lenteur, de contemplation et presque d’ennui !
Nous ne nous sommes pas ennuyés mais nous avons pris le temps. Les déplacements au fil de l’eau rendent le voyage plus doux. Même avec le moteur qui vibre, le fait d’être sur l’eau et de voir défiler les berges donne le sentiment d’être plus lent.

Le fleuve, extension de la maison des Lao

Le fleuve est la cuisine, la salle de bain, la salle de jeu, le lieu de travail. C’est un peu une fenêtre ouverte sur la vie des gens. Au début on s’est même senti un peu génés d’avoir accès à cette intimité mais en fait c’est comme cela que ça fontionne !

Souviens-toi l’hiver dernier

C’est étonnant de faire cette vidéo un an après. Cela permet de se remémorer des moments, des personnes, des ambiances. Ça donne envie de revenir, de voir si ça fait le même effet, de voir si ça a changé, de voir si on a changer.
Ce long voyage, à chaque fois qu’on y pense, on sent bien qu’il en appelera d’autres.

Eve

Le 14 février 2015 au Nicaragua

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

4 commentaires

  1. Super agréable de voir cette video. Nous y étions en nov et c’est tout pareil à votre film. Au sud le Mekong devient très large le fil de l’eau devient miroir pour de temps en temps de jeter dans des fractures rocheuses et reprendre doucement son cours arrosant les potagers sur les rives. C’est vraiment un pays fascinant et aujourd’hui quand je marche lentement pour être à l’écoute de ce qui m’entoure je dis que j’adopte le pas Lao
    ; -)

  2. Miner Nuñez via Facebook

    Nice!

  3. Plan fixe magique à 1:30. Votre blog est extrêmement émouvant et touchant. Bravo.

Laisser votre commentaire ici