« Y’a une ouverture (…) Je sens que (…) je vais conclure » – Michel Blanc – Les bronzés

  •  
  •  
  •  
  •  

Couv J'ai une ouvertureje vais conclure
Chers tous,

Nous avons un aveu à vous faire. Nous sommes rentrés en France ! Depuis à peine deux mois nous sommes revenus « chez nous » (?).

Depuis le 21 octobre, date de notre atterrissage à Paris on réfléchit à « comment » nous allons conclure le voyage ici, sur le blog et si cette conclusion doit signifier oui ou non un arrêt. Ca génère plein de questions car on aurait encore beaucoup d’articles à écrire, sur le voyage mais aussi sur le retour. Par exemple, on a pas fini de vous raconter le Canada, j’ai préparé un article pour vous parler de notre expérience de volontaire là bas! Pourtant, jusqu’à aujourd’hui, vous nous voyez stoppés à New York.

Honnêtement si j’ai pris tout ce temps c’est que ce n’est pas si simple de vous écrire et de démêler nos sentiments et envies. Et puis arrêter le blog c’est assumer que ce voyage est fini. Oh bien sûr il y en aura d’autres mais là on sent bien qu’on est sur une « fin ». Il faut aussi du temps et ça non plus figurez vous, ce n’est pas si simple. Le retour à la vie normale et son cortège administratif, l’installation dans un nouveau lieu et surtout les retrouvailles laissent peu de temps pour soi, pour penser et pour faire les choses importantes.

A la question : voulez-vous arrêter maintenant? La réponse est non. En même temps à la question : avez-vous le temps de continuer à écrire sur cette expériences et ces incidences actuelles? La réponse est également non.

Alors voilà où nous en sommes. Rentrés depuis 2 mois. Heureux et impatients de retrouver la France et nos proches. Proches que nous avons pris plaisir à retrouver par surprise pour certains. Pas mal d’émotions fortes donc. Se replonger d’un coup dans une vie d’avant. Pouvoir parler, toucher et non pas juste écrire. Etre apaisés de se revoir.

Vous vous en doutez, c’est un peu déphasant également. J’ai eu un gros coup de blues quand justement j’ai réalisé que l’on pouvait faire comme avant. Comme si cela effaçait ces presque 2 ans de vie que nous avons eu avec Matthieu. Comme si une réalité en chasse une autre du genre : « circulez, ya rien à voir ». En quelques heures, le voyage est devenu un souvenir, une parenthèse. Voilà le premier sentiment étrange que j’ai éprouvé, le premier signe que non finalement cette absence ne laisse pas indemne. Et puis, je me suis sentie en décalage. J’ai perdu un quotidien fait certes de réflexes, mais de beaucoup d’inconnu, pour un retour aux sources, connues, mais à ré-apprendre. A la question ai-je envie de ré-apprendre? La réponse est (encore) non. Alors ça peut être choquant et déstabilisant mais il fallait bien que ce voyage ait quelques incidences!

Ce dont je me rends compte surtout c’est qu’il va être dur de rassembler ce voyage et ce retour et que ce sera une expérience solitaire pour nous.

Il faut apprendre à jongler entre les sentiments, les sollicitations, les obligations, les envies et trouver un nouveau rythme sans laisser personne sur le côté… Autant il ne faut pas louper son voyage mais aujourd’hui j’ai l’impression qu’on peut plus facilement louper son retour que son voyage. Le voyage il n’y a qu’à se laisser aller, lâcher prise et avancer. Le retour tout est là pour vous rappeler qu’il faut faire les choses « dans les règles » et ça peut coincer.

Voilà pour les sentiments épars. Ce blog ne va pas s’arrêter de suite mais changer de rythme lui aussi. Et puis, on a trouvé précieux les sentiments de ceux qui ont vécu un retour avant nous alors on va continuer dans la logique de partage et vous exprimer un peu ce qu’est pour nous ce drôle de moment de flottement effréné que l’on vit. Et il nous reste aussi quelques films à faire ! J’aimerai aussi vous dire ce que ça fait de rentrer dans son pays quelques jours avant le 13 novembre puis les régionales mais c’est délicat, ça demande encore de la réflexion.

Ce qui semble de plus en plus sûr c’est que nous repartirons quand nous pourrons, pas deux ans mais deux mois…

Nous vous souhaitons une belle fin d’année.

A très bientôt,

Eve

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

14 commentaires

  1. Merci pour votre article et pour le partage de vos sentiments. Bon retour au bercail ! Prenez le temps … d’attérire doucement.
    Bien à vous.

  2. Salut,
    Le premier pas que l’on fait pour parcourir 1000 Km n’est pas plus grand que celui qui mène au fond du jardin. Dans mon souvenir ce proverbe est Chinois.
    Belle réflexion que la tienne Eve.
    Nous attendons tous désormais le point de vue de Matthieu.
    Biz

  3. Bonjour à tous les deux.

    Nous ne nous connaissons pas, mais je suis votre blog régulièrement depuis quelques mois (année peut-être). Nous vivons exactement la même situation que vous en ce moment avec mon ami : partis depuis 21 mois, nous venons de rentrer en France le 12 décembre. Je reconnais très bien les sentiments décris dans cet article, particulièrement déroutants. Difficile d’accepter la fin d’une parenthèse enchantée, qui ne se ré-ouvrira pas avant au moins quelques mois/année (et jamais de la même manière, sur une aussi longue durée). Difficile de se ré-approprier des habitudes que l’on a perdues et de rentrer dans un moule qui nous semble être tellement éloigné de ce que nous avons vécu pendant les mois de voyage (et dans lequel on n’a pas – encore – envie de rentrer).
    S’investir dans de nouveaux projets, c’est qui nous permettra (à vous comme à nous) de réussir notre retour 🙂 Parce qu’il y a plein de choses positives ici aussi !

    Bon courage à vous et je suis sûre que vous arriverez à vous. Merci pour le partage de vos expériences de voyage. J’ai pris plaisir à vous suivre !

    Amicalement,
    Morgane

  4. Oh ben je suis toute triste ! Je pensais justement à vous l’autre jour, me demandant où vous en étiez ! Même si on ne se connait pas, moi j’ai la sensation de vous connaître, du fait de vous avoir suivi depuis un bon moment déjà. Je pense connaître votre site en long en large et en travers lol !!! 🙂
    J’imagine que vous en avez encore plein, des choses à raconter, alors hâte de lire ça, même si ce ne sera pas en direct d’une plage du Costa Rica ou d’un coin paumé d’Asie du sud-est !!!
    J’en profite pour vous souhaiter un bon réveillon… en direct de Sydney 😉
    Une fidèle lectrice

  5. En y repensant au proverbe. Je me dis qu’il n’a pas la même implication à l’aller qu’au retour…
    Pour changer. Dingue comme ça réagit de partout en peu de temps.
    Re Biz

  6. Bon retour 🙂
    On pense bien à vous avec Étienne et on espère vous revoir sur Paris !
    Bonnes fêtes.
    Bises

  7. Bonjour,
    Après un superbe voyage en solitaire de 10 mois, le retour a eu lieu en fin d’année dernière et au moment des fêtes. L’idée de retrouver « la vie d’avant » était devenue presque impossible. D’ailleurs, je ne comprenais pas cette obligation, très souvent évoquée, de reprendre le chemin et les habitudes d’avant? qui souvent ne nous convenaient plus. Je me souviens avoir passé du temps sur les forums et à la cherche d’articles sur le « Retour ». Je ne comprenais pas tous ces gens partant « entre parenthèse » pour retrouver tout ce qu’ils avaient quitté il y a un an voir plus. Alors, mois de 6 mois après, j’ai décidé de repartir, de trouver du travail dans un des pays les moins cher de l’Am. Latine… Petits boulots une semaine après mon arrivée et « vrai » boulot + visa 4 mois après… « Tout est possible, tout est réalisable ». C’est bien ce que nous enseigne le Voyage, non? 😉
    Bonne route!

  8. It was fun meeting you in Philippines (Batad), more than a year ago already! Good memories. we live in Alaska these days, so should you be looking for another trip… 🙂

  9. Ce voyage lu d’ici fut très sympa (visiblement, il l’était aussi vu de là bas 😉 ). Bon retour donc et ça sera toujours un plaisir à lire la suite, quelqu’en soit le rythme.

  10. Bon retour à vous 2 !
    La vie est faites d’étapes, en voila une nouvelle qu’il faut également vivre pour en apprendre encore plus sur soi…
    Pleins de nouveaux bonheurs pour vous 2 en 2016 !!!
    Et merci encore pour ce blog et le partage de vos émotions.

  11. Mon 1e commentaire ici alors que je vous suis discrètement mais avec beaucoup d’attention depuis quasiment le début. Je me demandais où vous étiez passés ces derniers mois!
    Je comprends le sentiment mitigé du retour mais j’espère que vous allez continuer ce blog, votre style en fait toujours un agréable moment de lecture.
    En cette nouvelle année je vous souhaite tout le meilleur pour 2016 !

  12. Vos bilans de mis parcours et impressions sur le retour nous sont précieux, à nous qui préparons notre voyage autour du monde, quittant appart, boulot, habitudes, famille et amis.
    Il est toujours plus facile de penser à la mise en place du voyage, aux pays à visiter, aux projets à mener, plutot que de penser au retour et à la réintégration.

    J’ai pris plaisir à vous suivre de loin, car en attendant le grand départ, voyager à travers les autres était plus qu’un besoin, une nécessité!
    Merci!

    Eve, tu parles de témoignages d’autres voyageurs sur le retour, mais je n’en trouve que rarement. Est ce que tu pourrais m’indiquer des blogs, articles sur ce sujet?

    Merci en tout cas pour ce premier bilan.

Laisser votre commentaire ici