Retour en France

  •  
  •  
  •  
  •  

Nous sommes rentrés il y a 3 mois. C’est à la fois récent, et en même temps cela me semble loin. Tout semble avoir changé, et en même temps rien. Nous terminons deux années pleines et nous avons tout à recommencer. Ce retour en France, pour le moment, je ne l’ai pas terminé.

Retour en France_Jaiuneouverture-Couv

Depuis notre arrivée à Paris, et pendant près d’un mois et demi, nous avons enchaîné les retrouvailles. Un vrai shoot d’émotions. Nous n’avions pas prévenu notre entourage de notre retour. Pour pas mal de personnes, nous sommes donc arrivés par surprise, en tapant à leur porte. Renouer un contact après deux années d’absence n’est pas habituel, ça l’est encore moins lorsqu’on retrouve tout son entourage. Que ce soit Eve ou moi, nous l’avons vécu avec un mélange d’appréhension, de joie, et de fatigue. Après deux années de « sauvages », où nous avons côtoyé une ribambelle de gens, mais jamais sur la longueur ; après deux années de « sauvages » où nous avons passé de longs moments de silence à marcher, à rouler, sur de longues routes et au milieu de la nature ; après deux années de « sauvages » où nous avons vécu à deux, quasiment à deux tous les jours sans se quitter…

Après deux années sauvages, ce retour, ces multi-contacts, je me les suis pris en pleine poire.

Depuis notre retour en France, nous sommes revenus dans un monde différent avec un autre rythme, une autre vie, des tas de choses en cours. Nous avons donc immigré dans ce monde qui n’était plus le nôtre, dans la réalité de notre entourage, et on a donc reparlé de cette vie qui était notre lien commun : la vie française.

Au final, depuis 3 mois, nous parlons donc très peu du voyage. Pour Eve et moi flotte une sensation bizarre que ces deux dernières années, nous n’avons rien fait. On dirait que rien n’a changé. C’est surprenant et peut-être un peu désagréable. Retrouver Paris comme avant, parler de sujets comme avant. Nous rentrons d’un voyage plein. Un voyage à travers le monde, au milieu des autres, un voyage dans nous-même à la mesure des innombrables moments de silence. Et pourtant aujourd’hui, au milieu des nouvelles factures, des papiers, de nos discussions comme de notre vie, ce voyage semble comme ne jamais avoir existé. Dès que je peux, dès que quelque chose m’y fait penser, j’essaie de prendre le temps de me souvenir du désert Namibien, des gemboks, du train vietnamien, des montagnes malgaches et des marchés mexicains.

Nous le savions. Nous en avions parlé avec des personnes qui avaient déjà voyagé. On rentre, et on parle du voyage en couple, essentiellement. On rentre, et on a envie de repartir, car le besoin de faire vivre le voyage passé passerait bien par le voyage de demain.

Aussi, pendant deux ans, chaque jour, nous devions chercher notre chemin vers le prochain village, trouver un repas, un endroit pour dormir. Chaque jour s’imposait un programme dans une vie libre. Aujourd’hui, nous n’avons plus à répondre à ces besoins essentiels, le frigo est plein, le lit est dans la chambre. Et en même temps, nous avons tout à construire. Avant, nous nous occupions de l’avenir immédiat. Maintenant, c’est l’avenir en général. Quel va être notre job ? Où allons-nous nous installer ? C’est un grand point d’interrogation.

Depuis notre retour, nous avons aussi retrouvé des liens, des proches avec qui l’absence nous a rapprochés un peu plus. Dénuée du quotidien et de certaines habitudes, ces relations paraissent comme renouvelées. Il y a comme une redécouverte, un plaisir à retrouver un lien qui avait manqué, et à profiter de ce dont on avait oublié l’importance. C’est un grand plaisir du retour.

Evidemment, la gastronomie française en est un autre. Le retour au confort et à la consommation s’enracinent à nouveau comme de vieilles habitudes. Même si ré-ouvrir nos cartons de fringues nous a mis mal à l’aise. Certains réflexes restent ancrés…même si naturellement les idées sont un peu ailleurs, la façon de vivre un peu différente.

Nous nous sommes habitués à la solitude, à la liberté, à la lenteur. Alors, aujourd’hui on est peut-être un peu inadaptés ! 🙂

Depuis notre retour, là où nous sommes temporairement, à la campagne, nous avons fait un potager, nous mangeons plus vert, les tournevis sortent plus fréquemment qu’à Paris. Nous commençons autre chose. Un autre chose pour lequel nous avions quitté Paris il y a deux ans : une vie à la campagne, plus silencieuse, plus libre peut-être. C’est un plaisir du retour aussi.

Et ce retour, nous le faisons aussi à 2,5, et bientôt à trois, puisque nous attendons un bébé pour le mois de mars. 🙂 Oui, on ne quitte pas la Colombie comme ça de suite pour rejoindre le Canada sans raison ! Les hauteurs de la cordillère des Andes ne sont pas très favorables à une femme enceinte…

Et ça c’est LE grand plaisir du retour.

Alors, doucement, tranquillement, avec le doute des nouvelles aventures, et la conviction que nous choisissons un chemin qui nous correspond, on construit notre petit chemin sur lequel va nous rejoindre notre petit garçon.

Matthieu

Evetmatt Jaiuneouverture

Bienvenue sur ce site pétri de nos mains avec un peu de levain, de connexion cyclothymique, et d'amour. Enfants du pays du canard, mariés et Parisiens pendant 7 ans, nous avons quitté femmes et enfants il y a un an pour faire tel Spoutnik le tour de la terre. On n'est pas encore sur orbite, mais on est contents quand même. Et on vous le partage ici ! Eve et Matthieu

68 commentaires

  1. Nouveau très beau projet que cette perspective de nouvelle vie à 3 … Profitez !

  2. Congrats! Ça me rappelle bcp notre retour TDM en mode 2.5 et retour en avance…

  3. Félicitions !! Je vous embrasse

  4. Bienvenue dans votre nouvelle vie les amis!! Alors le changement que vous ont apporté ces deux années vous le sentez maintenant? 🙂
    Prenez soin de vous!

  5. Félicitations !

  6. Bravo à vous je le redoute aussi ce retour. pour toi dans 2 jourFanny Parriaud

  7. Très bel article qui résume bien la difficulté du retour.
    Félicitations !

  8. WOW les amis la bonne nouvelle!!! Je suis super contente pour vous deux 🙂 et l’article est super! xxx

  9. Merci pour votre partage sur le retour, nous vous suivons à 6 mois d’écart alors ce moment sera vite là pour nous aussi. En tout cas profitez-bien de ces derniers mois pas tout à fait à deux et pas tout à fait à trois… Belle transition ! Qui me remémore aussi un très beau texte sur l’adoption…

  10. Vous nous avez manqué 😛
    Allez y en douceur, on vous accompagnera dans vos nouveaux projets
    Gros bisous à vous 2 1/2 <3

  11. Hé hé, je ne voyais pas d’autre explication rationnelle à cette fin de voyage très au nord. Je vous félicite, c’est l’aventure qui continue et elle est super chouette… Peut-être que l’on se croisera sur Paris avant votre vraie mise au vert, des bises.

  12. Magnifique récit et superbe aventure. Plein de belles choses pour cette nouvelle vie à trois ! Bisous

  13. Superbe recit ! Hâte de voir vos bouilles…. plus que 2 jours ! Et de vous présenter notre petite Eve. Bises

  14. Bon retour et bon plaisir avec le bébé !

  15. Bon retour !! Il me semble avoir vu que Mathieu était de Montauban vous êtes par là ! Nous nous partons en Juillet pour la traversée des Amériques avec nos deux garçons et 11 et 15 ans !

  16. En voilà une bonne nouvelle ! On est content pour vous.☺bisous.

  17. Oh mais félicitations !!!!!!!!!! Je sais pas pourquoi, l’idée m’a traversé l’esprit 😉

    Pour le reste du récit, je comprends tout à fait ce que vous voulez dire, j’ai vécu pareil au retour d’une de mes expatriations (et c’est encore différent…) et je l,ai tellement mal vécu que je suis repartie… Cette sensation que rien n’avait changé, que ma découverte du Brésil n’avait jamais existé, que tout le monde était trop occupé par les factures, englué dans un rythme metro-boulot-dodo qui m’angoissait… nan, j’ai pas pu, j’ai pas su me réadapter, alors je suis repartie…

  18. Un article joliment écrit. LA grande aventure commence maintenant… Donner la vie Apres des mois à la découvrir! Apres 15 mois, on ne pense plus à rentrer, on ne saurait rentrer. C’est étrange toutes ses sensations que l’on maîtrisent à moitié.

  19. I have know idea what this is about but pwahhhhhh, it looks good

  20. J’ adore vous lire. Votre chemin se trace à l’ image et à l’ écoute de ce que vous êtes. Vous êtes étroitement connecté au vrai et à ce qui fait du sens. Bizou à vous trois. Vous êtes beau comme des coeurs !

  21. Content de savoir que vous etes bien rentres, felicitations et tout le meilleur pour votre futur

  22. Très beau ton article et Wahou quel sens du rythme pour aboutir à LA nouvelle 😉 Félicitations à vous deux. J’espère à bientôt ! Bisous

  23. Très contente de vous lire à nouveau ! Bel article, comme d’habitude!

  24. Hello Hello, bon retour parmi nous, allez y tranquillou et surtout sincères félicitations pour ce petit lutin qui arrive. Je suis trop contente pour vous, ça va être un très très beau voyage à 3.

  25. Félicitations ! Une nouvelle aventure commence.

  26. Welcome to « Etat d’Urgence », enjoy

  27. FELICITATIONS ! Pour le bébé, pour le voyage ! Vos photos, vos articles,… qui me font pleurer, de joie, car notre projet de voyage en famille, avec KINDER CINE, est de qui me tient le plus à coeur, et j’essaie de le préparer contre vents et marées. Alors merci aussi pour votre soutien sans le savoir.

  28. Eve, Matthieu,
    Je lis vos articles avec beaucoup d’attention et de plaisir depuis pas mal de mois et cette nouvelle m’a vraiment donné du baume au coeur et beaucoup de joie pour vous. Toutes mes félicitations, vous êtes magnifiques et ça vous va très bien !
    Belle continuation à vous et prenez soin de vous 2,5 !

  29. Tu as vraiment une magnifique plume! Je vous souhaite un beau nouveau voyage à trois et une belle arrivée à votre p’tit gas dans l’aventure de la vie =)

  30. C’est trop bien! Je vous ai suivi de temps en temps mais depuis le début. Je suis pâtissière et je travaille beaucoup et j’ai eu le projet de faire le tour du monde il y a deux ans avec une amie. Ca ne s’est pas fait. Malgré la grande frustration la vie continue, et à mon tour , j’espère dans un avenir proche agrandir mon couple .
    Du coup, je suis vraiment contente pour vous, en plus, chez vous ça bouge, le potager en route, c’est l’époque des semis là ! 🙂 C’est super! Plein de bonnes choses pour vous 🙂

  31. Awwww, je lis une dizaine d’articles d’un coup et celui là me donne plein d’émotions. Quelle fin !

Laisser votre commentaire ici